mis à jour le

Kenya : refus de la CPI de reporter le procès du président Kenyatta

Les juges de la Cour pénale internationale (CPI) ont refusé ce mardi d'ajourner le procès pour crimes contre l'humanité du président kényan Uhuru Kenyatta, assurant que la défense avait eu le temps nécessaire pour se préparer. La date d'ouverture du procès a été fixée au 12 novembre mais la défense avait de nouveau demandé un report, indiquant notamment pouvoir réfuter les dires d'un témoin-clé de l'accusation par des "preuves liées à un téléphone portable", rapporte TV5 Monde.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Kenya

AFP

Kenya deux personnes tuées dans une embuscade sur la côte

Kenya deux personnes tuées dans une embuscade sur la côte

AFP

Somalie: 12 morts dans une attaque shebab, des soldats fuient au Kenya

Somalie: 12 morts dans une attaque shebab, des soldats fuient au Kenya

AFP

Le Kenya entre louanges et incertitudes après l'annulation de la présidentielle

Le Kenya entre louanges et incertitudes après l'annulation de la présidentielle

refus

AFP

Refus d'arrêter el-Béchir: Pretoria a manqué

Refus d'arrêter el-Béchir: Pretoria a manqué

AFP

CPI: décision jeudi sur le refus de l'Afrique du Sud d'arrêter el-Béchir

CPI: décision jeudi sur le refus de l'Afrique du Sud d'arrêter el-Béchir

Actualités

Refus de Sanogo de comparaître : Quand un général se braque !

Refus de Sanogo de comparaître : Quand un général se braque !

CPI

AFP

Burundi: l'ONU presse la CPI d'enquêter sur des crimes contre l'humanité

Burundi: l'ONU presse la CPI d'enquêter sur des crimes contre l'humanité

AFP

Mausolées de Tombouctou: premières réparations de la CPI attendues

Mausolées de Tombouctou: premières réparations de la CPI attendues

AFP

Mausolée de Tombouctou: la CPI doit se prononcer sur les dommages

Mausolée de Tombouctou: la CPI doit se prononcer sur les dommages