mis à jour le

Le Coran, brandi par des manifestants, Le Caire, 23 août 2013 / REUTERS
Le Coran, brandi par des manifestants, Le Caire, 23 août 2013 / REUTERS

Un Tunisien poursuivi pour avoir piétiné un exemplaire du Coran

Même à l'étranger, montrer son rejet de l'islam peut coûter cher aux Tunisiens.

Une action choc qui déclenche la fureur des autorités tunisiennes. Un jeune Tunisien résidant en Europe a diffusé sur les réseaux sociaux une photo de lui en train de piétiner un exemplaire du Coran, rapporte l’AFP.

Le ministère de l’Intérieur tunisien a saisi Interpol pour enquêter sur la provenance de cette photo le jeudi 26 septembre, indique l’AFP.

«Une enquête préliminaire a déterminé que la photo a été prise en dehors du territoire de la République de Tunisie par un jeune Tunisien de moins de 20 ans résidant dans un pays européen», a précisé un communiqué du ministère.

D’après l’AFP, le blasphème religieux n’est pourtant pas réprimé dans les textes de loi mais la justice tunisienne a déjà utilisé des accusations de «trouble à l’ordre public» pour poursuivre les citoyens qui portent atteinte publiquement aux préceptes de l’Islam prônés par le parti au pouvoir, Ennhada.

Et ces citoyens commencent à être de plus en plus nombreux, ajoute l’article: le blogueur athée Jabeur Mejri, condamné en 2012 à sept ans de prison pour ses caricatures du prophète Mahomet, ou encore le militant Ghazi Beji, condamné pour les mêmes faits. Ce dernier a obtenu l’asile politique en France, selon l’AFP.

Mais comme le montre cette affaire, même à l’étranger, les Tunisiens qui critiquent la religion ou le pouvoir en place ne sont plus à l’abri de représailles judiciaires, conclut l’article.

Lu sur AFP

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: En Gambie, une dictature vieille de 22 ans s'achève dans les urnes  Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales  Surprise, les mosquées marocaines s'engagent contre le changement climatique 

Coran

Contributeur AF

6000 versets du Coran protègent la nature, et que fait l’Algérien ? par Krimo Salem

6000 versets du Coran protègent la nature, et que fait l’Algérien ? par Krimo Salem

Wafaa Taha Latik - Lemag

Madonna étudie le Coran et construit des écoles pour filles dans des pays musulmans

Madonna étudie le Coran et construit des écoles pour filles dans des pays musulmans

Wafaa Taha Latik - Lemag

Madonna étudie le Coran et construit des écoles pour filles dans des pays musulmans

Madonna étudie le Coran et construit des écoles pour filles dans des pays musulmans

blasphème

AFP

Nigeria: 9 personnes condamnées

Nigeria: 9 personnes condamnées

Actualités

Samir Dilou : Le blasphème ne peut être perçu comme liberté d’expression

Samir Dilou : Le blasphème ne peut être perçu comme liberté d’expression

[email protected] (Author Name)

Tunisie-Politique: Ghannouchi aux Américains: «Le blasphème n'est pas un crime»

Tunisie-Politique: Ghannouchi aux Américains: «Le blasphème n'est pas un crime»

liberté d'expression

By DAVID D. KIRKPATRICK

L'Egypte tente de rassurer les journalistes étrangers

L'Egypte tente de rassurer les journalistes étrangers

Adel Taamalli

Peut-on comparer l'affaire Dieudonné à l'affaire Dreyfus?

Peut-on comparer l'affaire Dieudonné à l'affaire Dreyfus?

Polémique

Ça ne sert à rien d'être un bon journaliste au Maroc

Ça ne sert à rien d'être un bon journaliste au Maroc