mis à jour le

Un juge pour mettre un terme aux litiges entre couples divorcés concernant la garde des animaux de compagnie

Rome - Deux députées italiennes ont présenté une proposition de loi pour introduire une norme dans le Code civil, en vertu de laquelle un juge est appelé désormais à trancher dans le différend relatif à la garde des animaux domestiques entre couples séparés ou divorcés.

A défaut d'une entente entre le couple séparé ou divorcé, c'est au juge que revient le dernier mot concernant la partie apte à garantir à l'animal le "bien-être nécessaire", soulignent-elles dans le texte, dont s...

LeMag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo 

juge

AFP

Ethiopie: un ancien proche de Mengistu jugé aux Pays-Bas

Ethiopie: un ancien proche de Mengistu jugé aux Pays-Bas

AFP

Ethiopie: un ancien proche de Mengistu jugé aux Pays-Bas

Ethiopie: un ancien proche de Mengistu jugé aux Pays-Bas

AFP

Le Soudan gracie un défenseur des droits de l'Homme jugé pour espionnage

Le Soudan gracie un défenseur des droits de l'Homme jugé pour espionnage

divorces

Exode rural

Les villages mauritaniens se meurent

Les villages mauritaniens se meurent

MAP

Un juge pour mettre un terme aux litiges entre couples divorcés concernant la garde des animaux de compagnie

Un juge pour mettre un terme aux litiges entre couples divorcés concernant la garde des animaux de compagnie

Pour le meilleur...

Dans l'intimité des familles recomposées maliennes

Dans l'intimité des familles recomposées maliennes

garde

AFP

Zambie: le président met en garde ceux qui lui dénient un nouveau mandat

Zambie: le président met en garde ceux qui lui dénient un nouveau mandat

AFP

RDC: Guterres met en garde contre de nouvelles coupes dans la mission de l'ONU

RDC: Guterres met en garde contre de nouvelles coupes dans la mission de l'ONU

AFP

Niger: mise en garde des autorités contre les commerçants "complices" de Boko Haram

Niger: mise en garde des autorités contre les commerçants "complices" de Boko Haram