mis à jour le

Les précisions d’El Djeïch

La «grande muette» réagit enfin. Plusieurs jours après le remaniement gouvernemental et les changements opérés au sein du DRS qui ont fait couler beaucoup d'encre, les responsables de l'Armée populaire nationale (ANP) interviennent pour apporter des précisions. Visiblement gêné par les interprétations données à ces changements, le ministère de la Défense nationale (MDN) les rejette en bloc. Il qualifie ces interprétations de «tendancieuses», visant à semer le doute sur l'unité de l'ANP et sa cohésion. «Force est de constater que certaines parties et certaines plumes ont traité ces questions relatives à l'ANP en faisant fi des règles élémentaires de déontologie et de l'intégrité professionnelle, à coups de présupposés et d'évaluations de la situation prévalant au sein de l'institution militaire, en s'appuyant sur des sources inconnues et non vérifiées, qui, plus est, n'ont aucune relation avec l'armée», écrit la revue El Djeïch dans l'éditorial de son édition de septembre 2013. Selon la revue, organe central du MDN, la désignation d'un vice-ministre et le changement qui a également touché certaines administrations du ministère de la Défense nationale «intervient dans le cadre du parachèvement du processus de modernisation de l'ANP». Pour le MDN, «ces procédés tendancieux n'ont d'autre finalité que de chercher à semer le doute et la suspicion quant à l'unité, la force et la cohésion de l'ANP». «Il revient à ceux qui sont les auteurs (de ces interprétations) de s'astreindre au seul devoir de vérité pour préserver l'image et la force des institutions de la République, afin de relever les défis auxquels tous les Algériens sont confrontés», ajoute l'auteur de l'éditorial. El Djeïch estime, à cet égard, que le «devoir de mémoire» commande de faire «une lecture objective» de l'histoire et de «veiller à ce que certaines vérités ne soient pas passées sous silence ou étouffées». «L'ANP, qui a toujours été le rempart sur lequel se sont brisées toutes les convoitises et man½uvres, a apporté sa contribution décisive à la sauvegarde de la République, lui évitant de sombrer dans le terrorisme barbare», ajoute la revue. Et de souligner encore : «L'ANP (...) remplit ses nobles missions dans le strict respect de la Constitution et en totale harmonie avec les lois régissant le fonctionnement des institutions de l'Etat algérien, comme elle reste au service du peuple et de la patrie.»

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien