mis à jour le

Etudiante en droit islamique, Grozny, 1er mai 2013. REUTERS/Maxim Shemetov
Etudiante en droit islamique, Grozny, 1er mai 2013. REUTERS/Maxim Shemetov

La charia, tentative d'aller au-delà des clichés

Dans son mensuel de septembre, le magazine Books relaie un article rappelant la complexité du mot «charia».

Le mot «charia» fait peur. A ce mot-valise, on associe les châtiments les plus extravagants présents dans le droit islamique. Or, pour Sadakat Kadri, qui a entrepris un voyage dans le monde de la charia, les choses ne sont pas aussi simples. Dans son livre Heaven on Earth: A journey through Shari'a Law, l'avocat et militant des droits de l'homme rappelle que le terme est chargé d'une multitude de sens. Le mensuel Books de septembre relaie un article dédié à cet ouvrage considéré comme «l'une des meilleures synthèses jamais écrites». Toutefois le titre de couverture choisi par le magazine interpelle: «La charia a du bon, même pour les femmes.» Extraits.

Au fil de son récit, émaillé d'anecdotes, Sadakat Kadri montre que le droit islamique «n'a pas joué un rôle essentiel dans la centralisation des Etats musulmans; la force des personnalités a été aussi cruciale dans le développement de la pensée juridique.» Ce Britannique, d'origine pakistanaise, évoque l'histoire mouvementée du droit islamique qui a souvent évolué en duo avec la politique de son époque.

L'auteur n'omet pas de rappeler que dans de nombreux pays musulmans, les lois prévoient des châtiments durs, souvent corporels, et que les femmes en sont souvent les victimes désignées. «Mais il prend soin de noter que nombre des peines les plus insensées ne sont pas appliquées, par exemple, la lapidation pour adultère attestée une seule fois dans l'histoire ottomane.» L'avocat observe également que si les modalités du régime matrimonial islamique sont défavorables aux femmes, elles peuvent être amendées grâce au contrat de mariage. C'est notamment pour cette raison que «les musulmanes gagnent la plupart du temps leurs procès dans le domaines des affaires familiales».

D'après l'article relayé par Books, le principal écueil de l'ouvrage de Kadri est qu'il se désintéresse de l'inscription du droit islamique dans la vie quotidienne des musulmans en 2013.

Lu sur Books

 

 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

charia

Economie

Une banque islamique va ouvrir ses portes en Allemagne

Une banque islamique va ouvrir ses portes en Allemagne

BringBackOurGirls

Les femmes de l'ombre de Boko Haram

Les femmes de l'ombre de Boko Haram

AFP

Nigeria: les gardiens de la charia promettent de réprimer l'homosexualité

Nigeria: les gardiens de la charia promettent de réprimer l'homosexualité

femme

AFP

Emoi au Maroc après l'agression sexuelle collective d'une femme dans un bus

Emoi au Maroc après l'agression sexuelle collective d'une femme dans un bus

AFP

Kenya: une femme accouche devant son bureau de vote

Kenya: une femme accouche devant son bureau de vote

AFP

Zimbabwe: la femme de Mugabe l'encourage

Zimbabwe: la femme de Mugabe l'encourage

islam

Education

Dépasser les idées reçues sur l’éducation arabo-islamique en Afrique

Dépasser les idées reçues sur l’éducation arabo-islamique en Afrique

AFP

Le nord du Burkina, zone d'action d'Ansarul Islam

Le nord du Burkina, zone d'action d'Ansarul Islam

Religion

Pourquoi les mots de Mohammed VI contre le djihadisme sont si précieux

Pourquoi les mots de Mohammed VI contre le djihadisme sont si précieux