mis à jour le

Kenya : les shebabs menacent de commettre d'autres attaques

Dans un message mis en ligne sur le site en ligne (www.somalimemo.net) lié aux Chebabs, Ahmed Godane, le chef du groupe islamiste somalien, a revendiqué mercredi l'attaque du centre commercial Westgate de Nairobi, qui a fait au moins 72 morts. Connu également sous le nom de Mokhtar Abou al Zoubaïr, il a indiqué que l'attaque a été menée en représailles à l'intervention de l'armée kényane en Somalie en octobre 2011.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Kenya

AFP

Le Kenya enregistre ses électeurs en masse en vue des élections d'août

Le Kenya enregistre ses électeurs en masse en vue des élections d'août

AFP

Le Kenya va "réfléchir sérieusement"

Le Kenya va "réfléchir sérieusement"

AFP

Le Kenya expulse un représentant du chef rebelle sud-soudanais Riek Machar

Le Kenya expulse un représentant du chef rebelle sud-soudanais Riek Machar

shebabs

Remember Garissa

Pourquoi les terroristes visent-ils particulièrement des écoles ou des universités?

Pourquoi les terroristes visent-ils particulièrement des écoles ou des universités?

Afrique de l'Est

Le nord-est du Kenya, nouvelle terre du jihad pour les shebab somaliens

Le nord-est du Kenya, nouvelle terre du jihad pour les shebab somaliens

Somaliland

Indépendance du Somaliland, un serpent de mer

Indépendance du Somaliland, un serpent de mer

attaques

AFP

RD Congo: au moins six morts dans des attaques dans le nord-est

RD Congo: au moins six morts dans des attaques dans le nord-est

AFP

Noël sanglant en RDC: au moins 35 civils tués dans plusieurs attaques au Nord-Kivu

Noël sanglant en RDC: au moins 35 civils tués dans plusieurs attaques au Nord-Kivu

AFP

Le prix Nobel Wole Soyinka répond aux attaques sur les réseaux sociaux

Le prix Nobel Wole Soyinka répond aux attaques sur les réseaux sociaux