mis à jour le

Les pèlerins algériens sont-ils protégés ?

Le ministère de la Santé rassure : la vaccination des hadjis est effectuée dans les normes. La première vague des candidats déclarés aptes à l'accomplissement du hadj a bénéficié, selon le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, avant son départ, de la vaccination anti-méningocoque et antigrippale. La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a débuté le 11 septembre dernier au niveau des structures de santé désignées à cet effet dans les différentes régions du pays. Une vaccination qui est aussi accompagnée d'importantes recommandations sanitaires consignées dans un guide du pèlerin sachant que l'Arabie Saoudite est le premier pays du Moyen-Orient touché par le syndrome respiratoire sévère, le nouveau coronavirus. Mais est-ce que les pèlerins vaccinés sont pour autant protégés contre la grippe saisonnière alors que le vaccin comportant les nouvelles souches pour la campagne de vaccination 2013-2014 qui débute en octobre n'est pas encore sur le marché ? De nombreux citoyens se posent la question sur «la qualité» du vaccin sachant que la menace est réelle cette année sur les Lieux Saints de l'islam. Certains sont même arrivés à dire que «c'est le vaccin de l'année dernière, non encore périmé, qui est utilisé». Ce qui pourrait être, selon les spécialistes interrogés à ce sujet, «impossible», mais si c'est le cas, «c'est très grave. Cette vaccination n'aura aucun effet sur les virus de la grippe de cette année, surtout par rapport au coronavirus qui sévit en Arabie Saoudite», a souligné un professeur pneumologue. Interrogé à ce sujet, le directeur de la communication au ministère de la Santé, Slim Belkessam, signale que «la vaccination a commencé le 11 septembre dernier juste après la réception anticipée et contrôlée du premier lot de vaccins contre la grippe saisonnière de 2013-2014 commandé par l'Algérie au profit des 28 000 pèlerins». La première vague est déjà vaccinée et les centres de vaccination sont toujours ouverts pour les retardataires au niveau de la polyclinique Nacera Nounou à Belcourt et celle de Bir Khadem. M. Belkessam assure que toutes les mesures ont été prises pour garantir aux pèlerins algériens une couverture sanitaire adéquate. Durant leur séjour en Arabie Saoudite, ils seront encadrés par la mission médicale algérienne composée de 100 praticiens, toutes spécialités confondues, dont un grand nombre de femmes. La prise en charge sera assurée dans les annexes médicales de la mission dont une centrale et quatre de proximité à La Mecque, une centrale et deux de proximité à Médine et une autre à Djeddah, outre deux hôpitaux mobiles. «Tous les candidats au hadj ont subi des visites médicales spécialisées pour s'assurer de leur aptitude à accomplir ce rite», a rassuré le ministère de la Santé dans son communiqué rendu public jeudi dernier. Les candidats au hadj souffrant de maladies chroniques lourdes et invalidantes nécessitant un suivi médical permanent (insuffisance rénale, graves maladies cardiaques, maladies mentales...) ou dont l'état physiologique ne permet pas de gros efforts (femmes enceintes) ont été dispensés, selon le même communiqué. Le ministère de la Santé a signalé que deux nouveaux décès dus au coronavirus ont été recensés, jeudi, en Arabie Saoudite, ce qui porte à 49 le nombre total de morts à cause de cette maladie. Trois nouveaux cas de contamination par ce virus dont l'origine est encore inconnue ont été signalés, portant à 107 le nombre de cas dans le royaume depuis l'apparition de la maladie en septembre 2012.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

pèlerins

AFP

Rwanda: Kibeho, ses apparitions, ses miracles et ses pèlerins

Rwanda: Kibeho, ses apparitions, ses miracles et ses pèlerins

AFP

Nigeria: polémique sur les subventions aux pèlerins musulmans

Nigeria: polémique sur les subventions aux pèlerins musulmans

AFP

La Mecque: les pèlerins achèvent le hajj, tragiquement endeuillé

La Mecque: les pèlerins achèvent le hajj, tragiquement endeuillé

Algériens

AFP

A Blida, le vote "par devoir" ne convainc pas les jeunes Algériens

A Blida, le vote "par devoir" ne convainc pas les jeunes Algériens

AFP

Les Algériens se passionnent pour la présidentielle française

Les Algériens se passionnent pour la présidentielle française

AFP

Attaque

Attaque