mis à jour le

Affaire Lakome La mise au point d’El Khalfi

Le ministère de la Communication a exprimé son désaccord profond sur l’évaluation faite par des ONGs de la situation actuelle de la liberté de la presse au Maroc. Dans un communiqué, il rappelle que l'année 2012 n'a connu aucun emprisonnement de journaliste, aucune confiscation d'une publication nationale, et aucun site électronique n'a été rendu inaccessible. “L'année 2012 a connu également une régression du nombre d'affaires en justice impliquant des journalistes, un renforcement de la diversité et du respect du pluralisme dans les médias publics, et un élargissement au niveau de la présence de la presse et des agences étrangères”, précise-t-il. El Khalfi rappelle également que “La défense de la liberté d'expression ne doit en aucun cas pas occulter le caractère terroriste du contenu de la vidéo, et qui n'a malheureusement pas été condamné d'une manière claire par ces organisations.

 

La non prise en compte de ce caractère terroriste et dangereux du contenu de la vidéo, est à même d'impacter négativement la lutte contre le terrorisme et ses instigateurs'', déclare-t-on auprès du ministère de la Communication. Le dossier du responsable du journal électronique Lakome, en relation avec la diffusion d’une vidéo attribuée à AQMI incitant au terrorisme au Maroc, a été soumis par le parquet général au juge d’instruction près la Cour d’appel de Rabat pour avoir “fourni délibérément de l’aide à qui veut commettre des actes terroristes, les moyens d’exécution d’un crime terroriste et faire apologie d’actes constituant un crime terroriste”.

 

LNT

affaire

AFP

Afrique du Sud: nouveau revers judiciaire pour Zuma dans une affaire de corruption

Afrique du Sud: nouveau revers judiciaire pour Zuma dans une affaire de corruption

AFP

Gabon: saisie de biens chez l'opposant Jean Ping dans une affaire de diffamation

Gabon: saisie de biens chez l'opposant Jean Ping dans une affaire de diffamation

AFP

Affaire Sankara: le général burkinabè Diendéré obtient une liberté provisoire mais reste en prison

Affaire Sankara: le général burkinabè Diendéré obtient une liberté provisoire mais reste en prison

lakome

Libertés

Mohammed VI a fait pire que son père

Mohammed VI a fait pire que son père

Affaire Ali Anouzla

Internet va sauver la presse marocaine

Internet va sauver la presse marocaine

LNT

Le PPS condamne Lakome

Le PPS condamne Lakome