mis à jour le

Crise

Cette poignée de mains furtive entre le maire Thomas Baguemzanré et le chef de Kindi, sous l'instigation du ministre de l'Aménagement du territoire et de la Décentralisation, Abel Toussaint Coulibaly, va-t-elle, enfin, sceller la paix à Kindi ? Les deux hommes forts de Kindi et leurs partisans respectifs vont-ils enfin fumer le calumet de la paix en enterrant la hache de guerre ? C'est la question que bon nombre des personnes présentes à Kindi le vendredi 20 septembre dernier se posaient au sortir des différentes rencontres qu'a eues le ministre Coulibaly avec les différents protagonistes de la crise, tant la sincérité des uns et des autres étaient loin d'être convaincante. En tout cas, il s'agissait pour le ministre de rapprocher et de réconcilier encore les deux frères "ennemis". Car, il ne s'agit pas là de la première tentative de réconciliation entre le maire et le chef de Kindi.

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington 

crise

AFP

ONU: le Nigeria manque de financements pour lutter contre sa crise alimentaire

ONU: le Nigeria manque de financements pour lutter contre sa crise alimentaire

AFP

Le Nigeria manque de financements pour lutter contre sa crise alimentaire

Le Nigeria manque de financements pour lutter contre sa crise alimentaire

AFP

Au Zimbabwe, les turfistes aussi souffrent de la crise

Au Zimbabwe, les turfistes aussi souffrent de la crise

paix

AFP

Gabon: un forum du "dialogue" tente d'arracher paix civile et sociale

Gabon: un forum du "dialogue" tente d'arracher paix civile et sociale

AFP

Le pape François appelle à la paix au Congo

Le pape François appelle à la paix au Congo

AFP

Libye: les tribus du Sud signent un accord de paix

Libye: les tribus du Sud signent un accord de paix