mis à jour le

Crise

Cette poignée de mains furtive entre le maire Thomas Baguemzanré et le chef de Kindi, sous l'instigation du ministre de l'Aménagement du territoire et de la Décentralisation, Abel Toussaint Coulibaly, va-t-elle, enfin, sceller la paix à Kindi ? Les deux hommes forts de Kindi et leurs partisans respectifs vont-ils enfin fumer le calumet de la paix en enterrant la hache de guerre ? C'est la question que bon nombre des personnes présentes à Kindi le vendredi 20 septembre dernier se posaient au sortir des différentes rencontres qu'a eues le ministre Coulibaly avec les différents protagonistes de la crise, tant la sincérité des uns et des autres étaient loin d'être convaincante. En tout cas, il s'agissait pour le ministre de rapprocher et de réconcilier encore les deux frères "ennemis". Car, il ne s'agit pas là de la première tentative de réconciliation entre le maire et le chef de Kindi.

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington 

crise

AFP

Le Nigeria se tourne vers "l'or blanc" en pleine crise économique

Le Nigeria se tourne vers "l'or blanc" en pleine crise économique

AFP

Les rivaux libyens s'engagent sur les principes d'une sortie de crise

Les rivaux libyens s'engagent sur les principes d'une sortie de crise

AFP

Rencontre entre rivaux libyens

Rencontre entre rivaux libyens

paix

AFP

Soudan du Sud: les Etats-Unis proposent une "dernière chance" de sauver l'accord de paix

Soudan du Sud: les Etats-Unis proposent une "dernière chance" de sauver l'accord de paix

AFP

Boko Haram: appels

Boko Haram: appels

AFP

Mali: affrontements entre signataires de l'accord de paix

Mali: affrontements entre signataires de l'accord de paix