mis à jour le

Soudan: une forte hausse du carburant provoque des manifestations

Le gouvernement soudanais a annoncé lundi une forte hausse du carburant à la suite de la suspension des subventions de l'Etat dans le cadre d'une série de réformes économiques, provoquant des manifestations dans le centre-est du pays.

La police est intervenue pour disperser des centaines de protestataires descendus dans la rue à Wad Madani, capitale de l'État d'Al-Jazira, selon des témoins.

Les forces anti-émeutes ont tiré des gaz lacrymogènes pour disperser la foule qui a bloqué certaines rues de la ville à l'aide de pneus enflammés et de troncs d'arbres, en scandant des slogans hostiles à la hausse des prix, ont ajouté des témoins.  

Le prix de l'essence à la pompe est passé à 20,8 livres (4,71 dollars) le gallon contre 12,5 livres (2,83 USD) et celui du gazole à 13,9 livres (3,14 USD) contre 8,5 livres (1,92 USD) alors que la bonbonne de gaz de 15 kg est proposée désormais à 25 livres (5,66 USD), a indiqué la compagnie pétrolière du Soudan dans une circulaire remise aux stations-service.

Le président Omar el-Béchir a déclaré dimanche aux journalistes que les subventions des produits pétroliers ont atteint "un niveau dangereux pour l'économie, dont les indices sont une inflation à 40% et une chute du cours de la monnaie nationale".

Les subventions des produits pétroliers et du blé ont coûté à l'Etat 27,5 milliards de livres (6,22 milliards de dollars), avait indiqué la semaine dernière le ministre des Finances, Ali Mahmoud Abd al-Rasoul.

La livre soudanaise a perdu environ 40% de sa valeur sur le marché noir prédominant dans le pays au cours des deux dernières années.

En juin et juillet 2012, des manifestations de 100 à 200 personnes, inspirées par le "printemps arabe" se sont multipliées dans le pays, représentant le plus long mouvement de contestation contre le régime du président Omar el-Béchir qui s'est emparé du pouvoir il y a 24 ans.

Khartoum a perdu des milliards de dollars de revenus pétroliers depuis l'indépendance il y a deux ans du Soudan du Sud qui a récupéré près de 75% de la production de brut du Soudan d'avant la sécession.

Depuis, le Soudan est touché par une inflation galopante et connaît une grave pénurie de dollars pour financer ses importations.

AFP

Ses derniers articles: Alger salue la coopération avec la Belgique sur les migrants  Les tribulations d'un aviateur casse-cou au Soudan du Sud  Casques bleus soupçonnés d'abus sexuels en Centrafrique: le Gabon et le Burundi promettent des sanctions 

carburant

AFP

Nigeria: appel

Nigeria: appel

AFP

Nigeria: des kilomètres de queue pour faire le plein  dans un pays

Nigeria: des kilomètres de queue pour faire le plein dans un pays

AFP

Des plages des Canaries souillées par le carburant d'un navire russe

Des plages des Canaries souillées par le carburant d'un navire russe

manifestations

AFP

Cameroun: violentes manifestations

Cameroun: violentes manifestations

AFP

L'Ethiopie remanie son gouvernement après des manifestations

L'Ethiopie remanie son gouvernement après des manifestations

AFP

Zimbabwe: l'interdiction des manifestations anti-Mugabe est légale

Zimbabwe: l'interdiction des manifestations anti-Mugabe est légale