mis à jour le

Le verdict sera connu dimanche prochain

Le procès en appel de Tahar Belabès, porte-parole de la Coordination nationale de défense des droits des chômeurs, qui s'est déroulé, hier, à la cour de Ouargla était sans surprise. Traitée dans la foulée d'une multitudes d'affaires de droit commun et de pension familiale, l'affaire opposant Tahar Belabès à Mohamed Berrihane, ex-directeur régional de l'agence nationale de l'emploi ANEM à Ouargla, a attiré plusieurs chômeurs venus soutenir, dans le calme et la sérénité, leur porte-parole. Un sourire sans protestation aucune, telle a été la seule réaction de Belabès au rappel de l'accusation : le délit d'offense et d'insulte à un commis de l'Etat dans l'exercice de ses fonctions a fait sourire les accusés. «Avez-vous outragé ou invectivé le directeur de l'ANEM ? Etes-vous conscient de vos délits ?» Le président de la séance n'a pas jugé utile de donner à l'accusé le temps de s'expliquer. «Que demandez-vous ?» «L'innocence totale, monsieur le juge, et le droit à la dignité.» Tahar placera son mot après avoir entendu les réquisitions du parquet qui a requis 6 mois de prison ferme et une amende de 20 000 DA au moment où maître Dalila Kaci plaidait la non-culpabilité de ses clients des accusations d'offense à un commis de l'Etat dans l'exercice de ses fonctions. «Un dossier vide de tout contenu, de toute preuve, ne comportant que les accusations contre mes clients tandis que leur plainte à la police le jour même pour le comportement injurieux et le refus de recevoir des citoyens porteurs d'un courrier signé de la main du wali de Ouargla demandant à ce responsable de recevoir et d'écouter les personnes dont les noms étaient clairement cités ne figure nullement dans le dossier.» Le juge a reporté la prononciation du verdict au dimanche 29 septembre. Il s'agit d'un procès faisant suite à l'appel introduit par le parquet de Ouargla du jugement de première instance, prononcé trois mois plus tôt, lorsque le tribunal de Ouargla a jugé Tahar Belabès et Djehaidar Rachid, non coupables. Le procès en question intervient à une semaine de «la journée de la colère» que la Coordination des chômeurs compte organiser.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

verdict

AFP

Procès du héros de "Hotel Rwanda": le verdict attendu le 20 septembre

Procès du héros de "Hotel Rwanda": le verdict attendu le 20 septembre

AFP

Rwanda: verdict reporté dans le procès contre le héros de "Hotel Rwanda"

Rwanda: verdict reporté dans le procès contre le héros de "Hotel Rwanda"

AFP

Mali: un tribunal ordonne la fin sans verdict du procès de l'ex-putschiste Sanogo

Mali: un tribunal ordonne la fin sans verdict du procès de l'ex-putschiste Sanogo