mis à jour le

Maroc : la garde

La garde à vue du journaliste marocain Ali Anouzla, accusé d'avoir diffusé une vidéo d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) incitant à commettre des attentats au Maroc, a été prolongée de quatre jours, a indiqué ce samedi à l'AFP un de ses avocats Naïma Guellaf. "La prolongation de la garde-à-vue d'Ali Anouzla par le parquet a été signifiée à la défense aujourd'hui", a-t-il déclaré. Ali Anouzla, directeur de la version arabophone du site d'information Lakome, avait été interpellé mardi à Rabat "à la suite de la diffusion" par ce site d'une vidéo d'Aqmi incitant "à commettre des actes terroristes" dans le royaume, selon le procureur général du souverain marocain.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Maroc

AFP

France: Amine Harit choisit de jouer pour le Maroc

France: Amine Harit choisit de jouer pour le Maroc

AFP

Leila Slimani s'interroge sur la sexualité au Maroc

Leila Slimani s'interroge sur la sexualité au Maroc

AFP

Mondial-2018: choc Tunisie-RDC, Cameroun, Maroc et Ghana sous pression

Mondial-2018: choc Tunisie-RDC, Cameroun, Maroc et Ghana sous pression

garde

AFP

Afrique du Sud: l'ANC met en garde ses députés contre un vote anti-Zuma

Afrique du Sud: l'ANC met en garde ses députés contre un vote anti-Zuma

AFP

Elections kényanes: l'UE met en garde contre de possibles violences

Elections kényanes: l'UE met en garde contre de possibles violences

AFP

Le centre nucléaire de Kinshasa se meurt sous bonne garde

Le centre nucléaire de Kinshasa se meurt sous bonne garde