mis à jour le

Maroc : la garde

La garde à vue du journaliste marocain Ali Anouzla, accusé d'avoir diffusé une vidéo d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) incitant à commettre des attentats au Maroc, a été prolongée de quatre jours, a indiqué ce samedi à l'AFP un de ses avocats Naïma Guellaf. "La prolongation de la garde-à-vue d'Ali Anouzla par le parquet a été signifiée à la défense aujourd'hui", a-t-il déclaré. Ali Anouzla, directeur de la version arabophone du site d'information Lakome, avait été interpellé mardi à Rabat "à la suite de la diffusion" par ce site d'une vidéo d'Aqmi incitant "à commettre des actes terroristes" dans le royaume, selon le procureur général du souverain marocain.

Maroc

AFP

Le Maroc rapatrie ses derniers ressortissants bloqués en Libye

Le Maroc rapatrie ses derniers ressortissants bloqués en Libye

AFP

Vague de froid et chutes de neige au Maroc

Vague de froid et chutes de neige au Maroc

AFP

Quand la route des migrants vers l'Europe s'arrête au Maroc

Quand la route des migrants vers l'Europe s'arrête au Maroc

garde

AFP

Tuerie en Casamance: 22 personnes toujours en garde

Tuerie en Casamance: 22 personnes toujours en garde

AFP

Zimbabwe: l'armée a mis en garde Mugabe contre un "lynchage"

Zimbabwe: l'armée a mis en garde Mugabe contre un "lynchage"

AFP

L'ONU met en garde contre la hausse de la résistance aux antimicrobiens

L'ONU met en garde contre la hausse de la résistance aux antimicrobiens