mis à jour le

Insatisfaction des syndicats de l’éducation

Quelque 200 000 employés du secteur de l'éducation devraient percevoir, avant l'Aïd El Adha, des rappels concernant les primes du Sud et les primes de logement, avec effet rétroactif à compter du 1er janvier 2012.  En réponse aux revendications des syndicats du secteur qui ont multiplié les mouvements de protestation, cette décision a de quoi «calmer» la contestation des syndicalistes mais est loin de régler «convenablement» ce conflit qui traîne depuis des années. Ces primes - entre 4000 et 7000 DA - qui devraient être versées au cours du mois d'octobre, sont loin d'être accueillies avec enthousiasme. Les syndicats de l'éducation contestent l'application des récents décrets exécutifs portant sur la prime de zone du personnel de l'éducation nationale en faveur des travailleurs du Sud, des Hauts-Plateaux et des Aurès, arguments à l'appui. «Il faut savoir que beaucoup de travailleurs, notamment ceux des corps communs, n'en bénéficieront pas», explique d'emblée Messaoud Amraoui, porte-parole de l'Union nationale des personnels de l'Education et de la formation (Unpef). Il conteste également le fait que ces «primes de zone soient calculées sur le salaire de base de 1989», ce qui est à son sens «une aberration». Ces nouvelles mesures sont loin de satisfaire et les disparités dans le calcul de ces primes posent un sérieux problème aux syndicats, qui n'écartent pas un retour à la protestation. «La prime de zone doit faire l'objet d'une révision sérieuse et de nombreuses incohérences subsistent», souligne pour sa part Meziane Meriane, coordinateur du Syndicat national des professeurs et enseignants du secondaire et technique (Snapest). Il cite d'abord le rappel à effet rétroactif qui aurait dû «logiquement prendre effet rétroactif à la date de promulgation du statut particulier, en 2008, et non à compter du premier janvier 2012». Et d'ajouter : «Les ardeurs des travailleurs du Sud seront peut-être calmées pour un temps, mais il faut s'attendre à une riposte sérieuse des syndicats.»

syndicats

AFP

Nigeria: des syndicats font planer la menace d'une grève générale

Nigeria: des syndicats font planer la menace d'une grève générale

AFP

Bissau: accord entre l'Etat et des syndicats pour une hausse du salaire minimum

Bissau: accord entre l'Etat et des syndicats pour une hausse du salaire minimum

AFP

Nigeria: le gouvernement rencontre les syndicats pour tenter d'éviter une grève générale

Nigeria: le gouvernement rencontre les syndicats pour tenter d'éviter une grève générale