mis à jour le

Karim Djoudi :

L'Algérie n'arrive à maintenir sa croissance économique qu'avec les dépenses publiques. C'est ce que semble affirmer le Ministre des finances, Karim Djoudi. 

Dans un entretien accordé à l'agence officielle APS, Karim Djoudi indique qu' «en l'état actuel de notre économie, une réduction de nos dépenses d'équipement impacterait immédiatement et de manière négative la croissance, particulièrement dans les secteurs du bâtiment et des travaux publics, détruirait l'emploi et réduirait le pouvoir d'achat des citoyens».

Le ministre des Finances de l'Algérie affirme que bien évidemment, le gouvernement ne réduira pas les dépenses d'équipements. Et pour cause : l'économie nationale et la paix sociale sont basées sur les effets des différents chantiers enclenchés par les autorités et non le fruit d'une relance économique réelle. A cet égard, le ministre reconnaît que cette hausse des dépenses est éminemment politique :

Dans le cadre de la mise en ½uvre des décisions éminemment politiques qui ont induit les augmentations des dépenses publiques, le Gouvernement ainsi que le ministère des Finances se doivent de garantir les équilibres budgétaires dans ce cadre en contenant les dépenses de fonctionnement de l'Etat.

Les craintes sur une décrue des prix des hydrocarbures expliquent le débat actuel autour du maintien de la dépense publique. Si le baril venait à s'effondrer, le déficit budgétaire de l'Algérie se verrait aggravé. A ce jour, la loi de finance 2013 prévoit 33,5 milliards de dollars de dépenses d'équipement, ce qui représente un déficit budgétaire de près de 19% du PIB.

L'objectif des autorités est de préserver ce chiffre. Le gouvernement a ainsi opté pour la non-réduction des dépenses d'équipement, malgré le risque encouru. Karim Djoudi insiste néanmoins sur le fait qu'un prix de 71 dollars le baril suffirait à garantir l'équilibre. En somme, l'économie algérienne est plus que jamais dépendante du cours du brut sur le marché mondial.

Elyas Nour

The post Karim Djoudi : « L'Etat ne réduira pas les dépenses publiques » appeared first on Algérie Focus.

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

dépenses

AFP

Déclin des cours du pétrole: le Nigeria promet de contrôler ses dépenses et l'inflation

Déclin des cours du pétrole: le Nigeria promet de contrôler ses dépenses et l'inflation

AFP

Tunisie: des mesures pour réduire les dépenses publiques

Tunisie: des mesures pour réduire les dépenses publiques

Nkandlagate

Ils ne veulent plus de lui

Ils ne veulent plus de lui