mis à jour le

Plus de mini-miss en France ? Le débat est relancé aux USA

Washington - La presse américaine et les réseaux sociaux se faisaient jeudi largement l'écho de l'éventuelle interdiction en France des concours de "mini-miss", relançant un débat sur un genre dont une partie des Etats-Unis est très friande.

"Pensez-vous que les Etats-Unis doivent interdire les concours de mini-miss ?", a lancé jeudi sur Facebook la chaîne de télévision CNN, invitant ses téléspectateurs à en débattre.

Le Sénat français s'est prononcé mardi soir en faveu...

Lemag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo 

France

AFP

Amadou Dia, du service de la France coloniale

Amadou Dia, du service de la France coloniale

AFP

Macron prône une "relation équitable" entre la France et l'Afrique

Macron prône une "relation équitable" entre la France et l'Afrique

AFP

Mali: la France annonce la mort d'un haut responsable jihadiste

Mali: la France annonce la mort d'un haut responsable jihadiste

débat

AFP

Réforme du code pénal au Maroc: l'avenir des libertés individuelles en débat

Réforme du code pénal au Maroc: l'avenir des libertés individuelles en débat

AFP

Tunisie: débat inédit entre les deux finalistes de la présidentielle

Tunisie: débat inédit entre les deux finalistes de la présidentielle

AFP

Cameroun: des politiques exigent un débat sur la forme de l'Etat lors du dialogue national

Cameroun: des politiques exigent un débat sur la forme de l'Etat lors du dialogue national

USA

AFP

Les USA annoncent avoir tué quatre islamistes dans des frappes en Somalie

Les USA annoncent avoir tué quatre islamistes dans des frappes en Somalie

AFP

USA et Royaume-Uni critiquent la justice tanzanienne après l'inculpation d'un journaliste

USA et Royaume-Uni critiquent la justice tanzanienne après l'inculpation d'un journaliste

AFP

RDC: les pro-Kabila qualifient d'"attaques gratuites" des déclarations de Tshisekedi aux USA

RDC: les pro-Kabila qualifient d'"attaques gratuites" des déclarations de Tshisekedi aux USA