mis à jour le

Etude : La colère, premier facteur de propagation des messages sur les réseaux sociaux

Lemag : Au delà de toutes les émotions que l'on croyait responsables de la propagation des messages sur les réseaux sociaux, la colère s'avère être l'émotion la plus puissante et influente dans la propagation de ces messages notamment sur Weibo.

Des chercheurs chinois de l'université Beihang ont, en effet, collecté et analysé 70 millions de tweets publiés par quelques 200.000 internautes, sur le réseau chinois Weibo.

Les chercheurs ont ensuite détermin...

LeMag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo 

étude

AFP

Somalie: le dérèglement climatique entrave les efforts de paix, selon une étude

Somalie: le dérèglement climatique entrave les efforts de paix, selon une étude

AFP

La césarienne cinquante fois plus mortelle pour les femmes africaines, selon une étude

La césarienne cinquante fois plus mortelle pour les femmes africaines, selon une étude

AFP

Afrique: les excisions et mutilations sexuelles en baisse, selon une étude

Afrique: les excisions et mutilations sexuelles en baisse, selon une étude

messages

Wafaa Taha Latik - Lemag

Etude : La colère, premier facteur de propagation des messages sur les réseaux sociaux

Etude : La colère, premier facteur de propagation des messages sur les réseaux sociaux

Autre Presse

Tournée sous-régionale du président Dioncounda Traoré : les medailles et les messages du mali reconnaissant

Tournée sous-régionale du président Dioncounda Traoré : les medailles et les messages du mali reconnaissant

La Rédaction

Tournée sous-régionale du président Dioncounda Traoré : LES MEDAILLES ET LES MESSAGES DU MALI RECONNAISSANT

Tournée sous-régionale du président Dioncounda Traoré : LES MEDAILLES ET LES MESSAGES DU MALI RECONNAISSANT

réseaux

AFP

George Clooney appelle

George Clooney appelle

AFP

Maroc: les réseaux sociaux

Maroc: les réseaux sociaux

AFP

En Libye, les combats font rage aussi sur les réseaux sociaux

En Libye, les combats font rage aussi sur les réseaux sociaux