mis à jour le

Au RND, les dés semblent déj

Plus de 200 membres composant la commission nationale de préparation du 4e congrès du Rassemblement national démocratique (RND) se sont réunis, ce week-end, au Centre de la mutuelle des constructeurs à Zéralda (Alger-Ouest). Cette réunion, qui est la deuxième session consacrée à l'étude et aux débats des résolutions des commissions, s'est penchée également sur les préparatifs des assemblées générales du parti au niveau des communes. Lors de cette rencontre, présidée par Abdelkader Bensalah, secrétaire général par intérim, ont été exposés les rapports d'activités sur les projets des commissions portant sur la révision des statuts ainsi que sur les résolutions politique, culturelle, sociale, économique et sur le programme quinquennal du parti. Au-delà, de l'aspect organisationnel de cette réunion, il y a lieu de relever le ballet incessant entre les membres et le jeu de coulisses. Mais le plus frappant dans ce décor, c'est la disgrâce qui a abattu sur ceux qui viennent de perdre pied dans le gouvernement. Ceux-là même qui, il y a peu de temps, faisaient l'objet d'attroupements à leur arrivée à ce genre de réunions. Rahmani, Benbouzid, Guidoum, Mellah et consorts déambulaient bien isolés, quelques poignées de main, pas plus. Ouyahia n'a pas été aperçu dans les parages. Enfin, seul Bensalah suivi de Nouara Saadia Djaafar, porte-parole du parti, et quelques membres étaient entourés. Cette scène quelque peu significative laissait le moins averti des méandres de la politique au sein des partis, réaliser que les dés sont déjà jetés. Par ailleurs, au moment même où la voiture de Bensalah, suivie de celles de ses gardes, s'arrêtait devant la porte de la salle de conférence, de la fumée commençait à s'échapper d'un véhicule immatriculé à Batna et stationné à cet endroit depuis la veille. Branle-bas de combat, tous les membres des services de sécurité accourent, on essaye avec des extincteurs d'éteindre le feu, rien n'y fait. A cet instant et pensant peut-être au pire, Bensalah est transféré dans une petite salle, genre bunker. Le propriétaire du véhicule n'avait pas apparu à temps malgré les flammes qui commençaient à s'élever du capot et de la très forte et inconvenante fumée qui enveloppait le centre. Mais grâce à l'insistance des services d'ordre, le feu a été maitrisé et les pompiers arrivés suite à l'appel de la direction du centre ont circonscrit les dégâts.   

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien