mis à jour le

Anouzla, ce terroriste !

Par Yassir Kazar

Toutes les personnes qui s'intéressent à l'actualité politique ont du apprendre l'arrestation dû journaliste et directeur de l'édition arabophone du journal Lakome Ali ANOUZLA.

Toutes les personnes qui connaissent le courage de ce Monsieur à travers ses articles où il faisait bouger les lignes savaient qu'il avait de forte chance de se faire arrêter un jour ou l'autre.

Mais ce que personne ne savait, c'est qu'Ali ANOUZLA avait des penchants terroristes !

Voilà donc la dernière trouvaille de nos dirigeants pour mettre en prison un des seuls journalistes digne de ce métier au Maroc.

Le parquet a demandé à ce qu'Ali ANOUZLA soit arrêté pour « apologie et incitation au terrorisme » suite à la publication d'une vidéo d'AQMI menaçant le Maroc.

On aurait pu envisager un tel argument s'il y avait des preuves de financement pour que la vidéo soit publiée. On aurait pu envisager un tel argument si Ali ANOUZLA était le premier et le seul à avoir publier cette vidéo. On aurait pu envisager un tel argument si Ali ANOUZLA avait un passif douteux.

Le fait est que, comme le rappelle Aboubakr JAMAI dans cet articlehttp://www.h24info.ma/maroc/politique/jamai-le-regime-veut-la-fin-de-la-presse-electroniquel'édition arabophone n'a fait que publier un lien vers la vidéo publiée par l'édition française et que d'autres médias ont eux aussi publié la même vidéo. L'empressement de Rabat pour poursuivre El Pais une fois qu'une partie de l'opinion publique s'est emparée de l'affaire et a démontré l'incohérence de la démarche du Ministre de la Justice et des Libertés rappelle les déboires des déclarations officielles qui se sont abattues dans les premières heures de l'affaire #DanielGate.

Il semble donc que le but de cette affaire est de bloquer l'élan de liberté qui anime les médias (surtout électroniques) et dont Lakome est aujourd'hui a un des principaux moteurs.

Nous sommes en présence d'un précédent grave qui risque de faire jurisprudence et permettre dans l'avenir d'utiliser les loi antiterrorisme pour écrouer n'importe qui. Dans l'immédiat cette affaire pourrait détruire la vie d'un des plus courageux journalistes de l'histoire du Maroc exactement comme l'affaire #DanielGate a anéanti un des jugements les plus pertinents de l'histoire de la Justice marocaine.

La question qu'on se pose bien évidemment est « que pouvons-nous faire ? »

Je pense sincèrement qu'il ne faut pas sous estimer pas l'impact des « petites » actions. Faire circuler l'information, attirer du monde sur la page FaceBook de soutien à Ali ANOUZLA continuer d'en parler, démonter l'argumentaire officiel et attirer l'attention des médias internationaux. Et encore une fois l'affaire #DanielGate est là pour nous rappeler les résultats inattendus que cela peut produire.

Howard ZINN  l'avait parfaitement exprimé :

« l'histoire des changements sociaux est faite de millions d'actions, petites ou grandes, qui se cumulent à un certain moment de l'histoire jusqu'à constituer une puissance que nul gouvernement ne peut réprimer ».

Mamfakinch

Ses derniers articles: Paying for the sins of others  Anouzla, ce terroriste !  العلاقة مع السلطة… بعيداً عن السجال 

terroriste

AFP

Attaque terroriste au Kenya: la version policière remise en cause par des ONG

Attaque terroriste au Kenya: la version policière remise en cause par des ONG

AFP

Côte d'Ivoire: deux soldats jugés pour l'attaque terroriste de Grand Bassam

Côte d'Ivoire: deux soldats jugés pour l'attaque terroriste de Grand Bassam

AFP

Le Sénégal va renforcer ses forces armées contre la menace terroriste

Le Sénégal va renforcer ses forces armées contre la menace terroriste