mis à jour le

TRIBUNE. Les députés de la diaspora répondent sur la cherté des billets d’avion

Il y a quelques jours, nous avions publié une lettre ouverte du Collectif Contre la Cherté du Transport vers l'Algérie. Le CCTA interpellait les huit députés en charge de la communauté algérienne de l'étranger sur le prix excessif des billets d'avion ou de bateau vers le pays. Deux d'entre eux - Chafia Mentalecheta et Chakib Djouhri - nous ont écrit. Voici leur réponse.

Alger le 18 septembre 2013

Monsieur le Porte-parole du Collectif Contre la Cherté du Transport vers l'Algérie,

Nous venons de prendre connaissance,  sur le site d'Algérie-Focus, de votre tribune dans laquelle vous interpellez l'ensemble des députés représentant la Communauté Nationale établie à l'étranger.

Permettez-nous  cependant de nous interroger sur vos réelles motivations. Si la création d'un collectif citoyen contre la cherté du transport vers l'Algérie nous parait être une excellente initiative, la méthode et le ton que vous employez pour promouvoir votre juste cause nous semblent inadaptés.

En effet, vous affirmez que nous sommes injoignables et que nous n'avons pas répondu à vos mails et courriers mais aurait-il fallu  pour que nous vous répondions que  nous ayons reçu quelque chose de votre part. Comme tous les parlementaires du monde, nous avons aussi des boites aux lettres à l'Assemblée Populaire Nationale sise 18 boulevard Zighout Youcef à Alger et nous y recevons régulièrement notre courrier.

La fin justifie les moyens nous direz-vous, il suffit juste de savoir de quelle fin il s'agit : lutter contre la cherté du transport ou vous permettre d'acquérir une popularité de manière simpliste et finalement largement utilisée par un grand nombre de personnes en mal de notoriété.

Nos électeurs nous ont donné mandat pour porter leurs préoccupations et c'est ce que nous faisons. Nous nous sommes engagés sur un mandat de cinq ans pour faire aboutir les revendications de la communauté, il est donc difficile de nous mettre en demeure d'avoir une obligation de résultat après une année de mandat sans savoir au nom de quoi ? Et de qui ?

Toutes les difficultés rencontrées par notre communauté sont portées haut et fort contrairement à ce que vous pensez. Mais, nous ne jugeons pas forcément nécessaire d'en faire en permanence écho dans la presse et de transformer nos actions en opération de marketing. Si vous connaissiez bien notre pays, vous sauriez d'ailleurs que cette manière de faire est totalement improductive.

Nous sommes conscients de la nécessité de renforcer les liens entre la communauté et le pays par le biais de la résolution de nombreuses problématiques : prix du transport, rapatriement des défunts, qualité du service consulaire, acquisition de logements, investissement économique,... mais pour ce faire, il est plus utile d'expliquer, convaincre et persuader plutôt que de gesticuler, s'agiter et s'émouvoir.

Mais il est certes plus difficile de construire que de sombrer dans le populisme, c'est malheureusement la réalité du moment.

Chaque jour, nous recevons des membres de la communauté avec qui nous trouvons des solutions à des problèmes dont vous ne soupçonnez même pas l'existence. Il arrive même que nous ne trouvions pas de solution car contrairement à ce que vous pensez nous ne sommes ni l'autorité, ni le pouvoir, nous sommes simplement des députés.

Pour revenir au fond du problème, soit la cherté du transport vers l'Algérie, nous vous invitons à vous rapprocher de nous d'une part pour prendre connaissance de nos démarches et d'autre part pour réfléchir ensemble à une stratégie collective porteuse de résultats.

Quant à votre invitation à participer au rassemblement que vous organisez devant l'Ambassade d'Algérie, nous sommes au regret de la décliner pour deux principales raisons.

La première est que nous ne manifestons pas contre notre pays sur une terre étrangère pour bénéficier d'un avantage économique fut-il au détriment de notre liberté de voyager.

La seconde concerne l'inefficacité totale à notre sens d'une telle opération.

Nous restons cependant à votre disposition pour  travailler ensemble à l'amélioration de cette malheureuse situation.

Bien cordialement.

Chafia MENTALECHETA - Député Zone 1 - Paris Chakib DJOUHRI - Député Zone 3 - Tunis

The post TRIBUNE. Les députés de la diaspora répondent sur la cherté des billets d’avion appeared first on Algérie Focus.

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

députés

AFP

Burundi: les députés votent en faveur d'un retrait de la CPI

Burundi: les députés votent en faveur d'un retrait de la CPI

AFP

Les Marocains aux urnes pour choisir leurs députés

Les Marocains aux urnes pour choisir leurs députés

AFP

Athlétisme: les députés kényans adoptent une loi antidopage réclamée par l'AMA

Athlétisme: les députés kényans adoptent une loi antidopage réclamée par l'AMA

diaspora

AFP

"Boum, Ali est tombé!" rêve la diaspora gabonaise

"Boum, Ali est tombé!" rêve la diaspora gabonaise

AFP

La diaspora africaine, une des clés du développement

La diaspora africaine, une des clés du développement

Contributeur AF

TRIBUNE. “Assez de la clownerie politique” : Lettre ouverte aux députés de la diaspora

TRIBUNE. “Assez de la clownerie politique” : Lettre ouverte aux députés de la diaspora

billets

AFP

Zimbabwe: asphyxié financièrement, le pays va refaire tourner la planche

Zimbabwe: asphyxié financièrement, le pays va refaire tourner la planche

AFP

CAN-2017: le Burkina Faso et la RDC ont leurs billets pour le Gabon

CAN-2017: le Burkina Faso et la RDC ont leurs billets pour le Gabon

AFP

Le Zimbabwe imprime de nouveaux billets au risque de renouer avec l'hyperinflation

Le Zimbabwe imprime de nouveaux billets au risque de renouer avec l'hyperinflation