mis à jour le

Fronde

Le lundi 16 septembre 2013, des individus sont allés fermer la mairie de Kindi et en ont remis les clés au préfet de la localité. En réaction, une délégation des différents villages de Kindi, avec à sa tête des conseillers municipaux, s'est rendue au haut-commissariat du Boulkiemdé pour crier leur ras-le-bol y relatif et exiger une réaction des autorités. Conduite par le 2e adjoint au maire, Jean Bouaké Kaboré, la délégation a exigé que les fautifs soient sanctionnés et qu'on instaure un climat sécuritaire avant la réouverture de la mairie.

population

AFP

France: barrages maintenus

France: barrages maintenus

AFP

Soudan du Sud: la moitié de la population souffre de malnutrition

Soudan du Sud: la moitié de la population souffre de malnutrition

AFP

Au Liberia, la population veut voir enfin reconnus ses droits sur la terre

Au Liberia, la population veut voir enfin reconnus ses droits sur la terre