mis à jour le

Soldats tchadiens à Kidal, 7 février 2013 / REUTERS
Soldats tchadiens à Kidal, 7 février 2013 / REUTERS

Les jolis couacs de la Minusma: des soldats tchadiens prennent la poudre d'escampette

160 militaires tchadiens déployés au Mali ont déserté leur camp pour rejoindre la ville de Gao.

Ils réclament leur paye et la relève. Mécontents de voir leurs revendications sans réponse, 160 soldats tchadiens de la Minusma déployés à Tessalit, au nord-est du Mali, auraient déserté lundi 16 septembre, rapporte RFI.

Les militaires tchadiens ont quitté le camp d’Amachach à bord de 40 voitures à la suite d’une altercation verbale avec leur hiérarchie, confirme un officier de la Minusma interrogé par la radio. Les soldats de la force onusienne, dont quelques officiers et un capitaine, se sont dirigés vers Gao, où est arrivée un peu plus tôt une délégation de hauts gradés de l’armée tchadienne, ajoute RFI.

Selon RFI, les soldats déserteurs ont affirmé ne pas avoir reçu leurs salaires et leurs primes pour la période de janvier à juin 2013. L’Union européenne a pourtant versé ces fonds à la Cédéao, mais le flou règne quant à savoir s’ils ont été transférés aux autorités tchadiennes, indique l’article.

D’autre part, ces soldats basés dans le nord du Mali depuis neuf mois pour l’opération militaire contre les djihadistes attendent toujours la relève, actuellement en formation pour assimiler les normes onusiennes, précise le site. «A titre de comparaison, les soldats français sont rentrés de mission au bout de quatre mois», souligne RFI.

D’autant plus que les conditions de vie sont très difficiles. Ces militaires ont perdu beaucoup des leurs lors des combats contre Aqmi en janvier. Ils souffrent de la chaleur et de l’isolement, explique Abdelnasser Garboa, coordonnateur du Collectif de soutien aux forces armées tchadiennes en intervention au Mali (Fatim), interrogé par RFI.

Cette désertion coïncide avec la visite du président tchadien Idriss Déby à Bamako, attendu le 19 septembre 2013 pour célébrer la seconde cérémonie d'investiture du président Ibrahim Boubacar Keïta.

Lu sur RFI

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Les dix pays les pires pour les enfants sont tous situés en Afrique  Des dizaines de langues locales sont en voie de disparition en Afrique  Oui, le débit internet est plus rapide au Kenya qu'aux Etats-Unis 

Mali

AFP

L'otage sud-africain détenu par Al-Qaïda au Mali "va bien", selon son père

L'otage sud-africain détenu par Al-Qaïda au Mali "va bien", selon son père

AFP

Libération d'un Suédois enlevé par Al-Qaïda en 2011 au Mali

Libération d'un Suédois enlevé par Al-Qaïda en 2011 au Mali

AFP

L'Elysée annonce "la mort accidentelle" d'un soldat français au Mali

L'Elysée annonce "la mort accidentelle" d'un soldat français au Mali

Minusma

AFP

Nord du Mali: deux morts et un blessé dans l'attaque d'un convoi de la Minusma

Nord du Mali: deux morts et un blessé dans l'attaque d'un convoi de la Minusma

AFP

Mali: l'armée française va suppléer la Minusma dans le nord

Mali: l'armée française va suppléer la Minusma dans le nord

AFP

Mali: opération française

Mali: opération française

Kidal

AFP

Mali: trois Casques bleus tués dans une attaque jihadiste

Mali: trois Casques bleus tués dans une attaque jihadiste

AFP

Mali: la Croix-Rouge reprend ses activités

Mali: la Croix-Rouge reprend ses activités

AFP

Mali: rentrée scolaire

Mali: rentrée scolaire