mis à jour le

Le Cnapest élargi menace de recourir

Le Cnapest élargi énumère plusieurs «anomalies» risquant de compromettre le déroulement de l'année scolaire. Après l'attente, la menace. Le Conseil national autonome des professeurs du secondaire et du technique élargi (Cnapest) a brandi, de nouveau, la menace de grève, à peine une quinzaine de jours après la rentrée des classes. Dans un communiqué diffusé hier par le syndicat, un appel est lancé à l'adresse des adhérents et encadreurs de la formation pour tenir des assemblées générales et l'organisations des conseils de wilaya, en préparation d'un conseil national prévu pour le 28 septembre. Le conseil se tiendra dans un contexte marqué, selon le syndicat, par des «insuffisances intolérables». Le Cnapest élargi énumère plusieurs «anomalies», risquant de compromettre le déroulement de l'année scolaire. Le Cnapest constate ainsi que les différentes réunions de négociations auxquelles a appelé le ministère «ont été réduites à des rencontres purement protocolaires» qui n'ont abouti à aucune issue concernant les revendications des enseignants quant à la révision du statut particulier régissant la corporation. Le Cnapest et d'autres syndicats autonomes ont remis sur le tapis plusieurs revendications concernant l'introduction de nouveaux amendements relatifs à la promotion de certaines catégories d'enseignants dont le processus de promotion a été bloqué malgré les nouvelles dispositions contenues dans le statut des enseignants en vigueur. Il s'agit aussi de blocages dont font objet les enseignants des lycées techniques qui subissent une véritable «discrimination» e matière de promotion et de privilèges Le Cnapest rappelle aussi que la prime de zone n'a toujours pas été actualisée malgré les décisions de la tutelle. Les conditions dans lesquelles s'est déroulée la rentrée scolaire ont attisé la colère des enseignants qui critiquent l'inertie des responsables quant à la surcharge des classes et l'indisponibilité des structures dont la réception était promise pour le début de l'année. Le Cnapest dénonce aussi le licenciement de plusieurs enseignants «une année après leur titularisation par voie de concours», précise la même source. Le syndicat rappelle aussi les dépassements de l'administration qui menacent la liberté syndicale. Des plaintes ont été déposées contre des membres du Cnapest élargi et des menaces de licenciement contre des professeurs syndicalistes. Ceci s'ajoute à la réduction des représentants du syndicat devant la commission de discipline et le non-respect de la loi régissant les conflits sociaux.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

menace

AFP

Tanzanie: un ministre menace de publier les noms de gays

Tanzanie: un ministre menace de publier les noms de gays

AFP

Le Mozambique sous la menace du cyclone Dineo

Le Mozambique sous la menace du cyclone Dineo

AFP

Zimbabwe: les lions sous la menace directe de l'homme

Zimbabwe: les lions sous la menace directe de l'homme

grève

AFP

Guinée: réouverture des écoles après 3 semaines de grève

Guinée: réouverture des écoles après 3 semaines de grève

AFP

Kenya: des représentants syndicaux écroués pour la grève des médecins

Kenya: des représentants syndicaux écroués pour la grève des médecins

AFP

Kenya: la justice donne 5 jours aux médecins pour cesser la grève

Kenya: la justice donne 5 jours aux médecins pour cesser la grève