mis à jour le

Togo: un nouveau gouvernement boycotté par l'opposition

Le Premier ministre togolais Kwesi Séléagodji Ahoomey-Zunu a formé mardi soir un nouveau gouvernement, boycotté par les principaux partis d'opposition, selon un décret présidentiel lu à la télévision nationale.

Le nouveau cabinet compte 26 ministres, contre 31 pour l'ancienne équipe. Six personnalités font leur entrée dans ce gouvernement, tandis que douze autres ont été remerciées, dont le ministre de la santé Charles Kondi Agba et le ministre de la justice Tchitchao Tchalim.

Cette nouvelle équipe est marquée par l'entrée de Robert Dussey, conseiller diplomatique du président de la République, au poste de ministre des Affaires étrangères. Solitoki Esso, ancien ministre des Enseignements primaire et secondaire occupe le nouveau portefeuille du ministre d'Etat chargé des affaires présidentielles.

La formation de ce nouveau gouvernement intervient après les élections législatives du 25 juillet remportées par l'Union pour la République (Unir, au pouvoir) qui avait raflé 62 sièges sur les 91 que compte l'Assemblée Nationale.

Le Collectif "Sauvons le Togo" (CST) et la Coalition "Arc-en-ciel", les deux grands regroupements de partis d'opposition, ne font pas partie de ce nouveau cabinet. 

Ils ont obtenu respectivement 19 et 6 sièges aux législatives. 

Des personnalités de l'Union des forces de changement (UFC) - l'ancien principal parti de l'opposition, qui n'a gagné que 3 sièges aux élections - figurent en revanche parmi les ministres.

Dirigée par Gilchrist Olympio - fils du premier président togolais Sylvanus Olympio, assassiné en 1963 - l'UFC avait fait son entrée pour la première fois dans le précédent gouvernement, à la suite d'un accord signé avec le parti au pouvoir en mai 2010.

AFP

Ses derniers articles: CAN-2017: l'Egypte arrache la victoire et se rapproche des quarts  CAN-2017: le Ghana roule  Gambie: départ en exil de Yahya Jammeh après plus de 22 ans 

gouvernement

AFP

Côte d'Ivoire: le gouvernement veut enrayer la colère des soldats

Côte d'Ivoire: le gouvernement veut enrayer la colère des soldats

AFP

Côte d'Ivoire: accord entre mutins et gouvernement

Côte d'Ivoire: accord entre mutins et gouvernement

AFP

Côte d'Ivoire: un nouveau gouvernement dans la continuité

Côte d'Ivoire: un nouveau gouvernement dans la continuité