mis à jour le

Un plan national

Le plan quinquennal 2015-2019, destiné à la protection des villes contre les inondations, est colossal. Sa concrétisation nécessite une forte mobilisation de fonds publics. Selon Ahcen Aït Amara, directeur de l'assainissement et de la protection de l'environnement au ministère des Ressources en eau, ce plan a besoin d'une enveloppe financière de 260 milliards de dinars pour qu'il soit concrétisé. Invité hier de la Chaîne III de la Radio algérienne, ce responsable explique l'importance de l'exécution de ce plan pour éviter des drames à l'avenir comme celui de Bab El Oued ou de Ghardaïa. «Nous avons besoin de 260 milliards de dinars pour le plan quinquennal 2015-2019 pour protéger les villes contre les inondations», a-t-il indiqué. Il a ajouté que 700 projets ont déjà été identifiés pour protéger des villes connues qui «n'ont pas figuré dans le précédent plan» du quinquennat 2010-2014, précisant que les financements prévus par le budget seront répartis annuellement. «Toutes les villes présentant une topographie les exposant à des risques d'inondation seront concernées par ce plan», a déclaré le même responsable, qui a cité l'exemple de la ville de Saïda. M. Aït Amara a également rappelé que le plan quinquennal qui s'achève a réservé 50 milliards de dinars à la lutte contre ce phénomène. Or, il regrette que les actions de curage et d'entretien des canalisations ne soient pas suffisantes malgré les investissements consentis pour construire divers ouvrages. Le même responsable a assuré que les aménagements prévus pour éviter des inondations à Alger sont efficaces et qu'une catastrophe a été évitée lors des pluies de mai dernier grâce à ces ouvrages. Le directeur de l'assainissement et de la protection de l'environnement a aussi détaillé les plans de protection de Ghardaïa, Khenchela, El Bayadh et Sidi Bel Abbès.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

national

AFP

Afrique du Sud: démission du PDG du fournisseur national d'électricité

Afrique du Sud: démission du PDG du fournisseur national d'électricité

AFP

Éthiopie: deuil national après la mort de 52 personnes dans un festival

Éthiopie: deuil national après la mort de 52 personnes dans un festival

AFP

Au Kenya, le rail sonnera-t-il le glas du parc national de Nairobi?

Au Kenya, le rail sonnera-t-il le glas du parc national de Nairobi?

dinars

La rédaction

Un crédit

Un crédit

La rédaction

Algérie : Elles vendent leur enfant

Algérie : Elles vendent leur enfant

Amina Boumazza

Tizi-Ouzou : un petit tour

Tizi-Ouzou : un petit tour