mis à jour le

Diomi Ndongala :

« Tuez-moi, au lieu de me juger », a tempêté l'opposant Diomi Ndongala, lundi 16 septembre, à l'ouverture de son procès à la Cour suprême de justice. Aussitôt l'audience ouverte, le président de la Démocratie chrétienne accusé de viol sur deux mineures en juin 2012 s'est laissé emporter par la colère à la présentation des victimes et [...]