mis à jour le

Capture d'écran du Webdocumentaire "Algérie, un transit vers nulle part", réalisé par Médecin du monde.
Capture d'écran du Webdocumentaire "Algérie, un transit vers nulle part", réalisé par Médecin du monde.

Réfugiés en Algérie, «c'est insupportable, en fait»

Chaque année, des migrants africains s'installent pour une durée indéterminée dans des quartiers pauvres d'Alger. Un webdocumentaire rassemble leurs témoignages.

A l’origine, l’Algérie n’est qu’un point de passage pour des milliers de migrants africains en route vers l’Europe. Mais ce pays frontalier du Mali, du Niger et de la Mauritanie devient peu à peu un lieu de résidence à durée indéterminée pour ces voyageurs venus d’Afrique subsaharienne.

Un webdocumentaire intitulé «Algérie, un transit vers nulle part», réalisé par Médecins du Monde et diffusé sur TV5 Monde nous plonge dans le quotidien précaire de ces réfugiés. Comme Jean Bosco, originaire du Rwanda, ils sont nombreux à y avoir posé leurs valises.

C’est le cas de Diabate Suleyma. Face caméra, ce jeune Ivoirien, à peine âgée de 18 ans, raconte son voyage depuis la Côte d’Ivoire en guerre. Il décrit, l'air hagard, les étapes du parcours et l’accident du car dans lequel il se trouvait.

Pour illustrer ses propos, des images d’intérieur: du bleu azur des murs, on ne voit presque plus rien. La paroi s’émiette. Comme tout l’immeuble.

A leur arrivée dans la capitale algérienne, les migrants les plus précaires se retrouvent dans le quartier de Bouchbouk.  Ils squattent des buildings laissés à l’abandon, la façade en brique éventrée.

«C’est parce que les gens n’ont pas d’autres cartes à jouer qu’ils sont là. C’est insupportable, en fait», chuchote un homme au bas de l’immeuble.

Qui pourrait supporter de vivre dans ces conditions, sans eau courante? Une migrante s’interroge: comment laver ses enfants? Elle, elle a les moyens de les conduire au hamam public. Mais ce n’est pas le cas de toutes les familles présentes dans le quartier de Bouchbouk. Elle lance à la caméra:

«C’est une manière de nous chasser.»

Dans la capitale algéroise, des travailleurs sociaux aident les migrants à se soigner, en rétablissant la confiance entre les réfugiés et les personnels de santé. Beaucoup craignent de se faire arrêter dans les centres de santé.

Vu sur TV5Monde

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

réfugiés

AFP

Pour les réfugiés maliens de Mauritanie, le retour est un mirage

Pour les réfugiés maliens de Mauritanie, le retour est un mirage

AFP

Boko Haram: le Cameroun accusé d'avoir expulsé 100.000 réfugiés nigérians (HRW)

Boko Haram: le Cameroun accusé d'avoir expulsé 100.000 réfugiés nigérians (HRW)

AFP

RDC: 34 réfugiés burundais tués, le Burundi demande des comptes

RDC: 34 réfugiés burundais tués, le Burundi demande des comptes

immigrés

AFP

Plus de 4.600 immigrés secourus en trois jours entre la Libye et l'Italie

Plus de 4.600 immigrés secourus en trois jours entre la Libye et l'Italie

AFP

Italie: plus de 3.000 immigrés débarquent

Italie: plus de 3.000 immigrés débarquent

AFP

1.500 immigrés secourus samedi en mer par les secours italiens

1.500 immigrés secourus samedi en mer par les secours italiens

Algérie

AFP

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d'organes

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d'organes

AFP

Crash d'Air Algérie en 2014: la compagnie Swiftair mise en examen en France

Crash d'Air Algérie en 2014: la compagnie Swiftair mise en examen en France

AFP

Un écrivain humilié

Un écrivain humilié