mis à jour le

Les offres des trois opérateurs acceptées, verdict le 15 octobre

La séance publique d'ouverture des plis, prévue dans le cadre de l'appel à la concurrence pour l'octroi de la licence de téléphonie mobile de troisième génération (3G), s'est déroulée hier au siège de l'Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT) à Alger, en présence des patrons des trois opérateurs de téléphonie mobile, Mobilis, Nedjma, Djezzy, et de la ministre de la Poste et des TIC, Zohra Derdouri, fraîchement installée à son poste. La commission d'appel à la concurrence a procédé à «l'établissement de l'inventaire du contenu de chaque offre et sa conformité avec la liste des documents demandés dans le dossier d'appel à la concurrence», en application du décret exécutif du 9 mai dernier portant définition de la procédure applicable à l'adjudication par appel à la concurrence pour l'octroi des licences. L'offre de chaque opérateur est constituée d'un dossier juridique et d'une offre technique et financière. Les dossiers ont été examinés par la commission dans l'ordre de leur dépôt par les opérateurs concernés : Mobilis, Nedjma et Djezzy. A l'issue de l'ouverture des plis, les travaux de la commission ont été sanctionnés par «un procès-verbal décrivant la procédure de suivi, le nombre des offres et le contenu de chaque offre», lequel PV a été «signé par l'ensemble des membres de la commission de l'appel à la concurrence présent à la séance», selon la réglementation en vigueur. Les offres des trois opérateurs «ont été acceptées dans la forme», a annoncé le président de la commission, Salah Mahgoune, à l'issue de la lecture du PV. La commission d'appel à la concurrence doit entamer, plus tard, l'évaluation de fond des dossiers de soumission dont les travaux se dérouleront à huis clos et s'étaleront jusqu'au 15 octobre prochain, date de l'annonce de l'attribution définitive des licences 3G. Les critères d'évaluation s'articulent autour de l'offre technique, notée sur 1600 points maximum et l'offre financière, sur 400 points maximum, comme le stipule la réglementation. Approché par la presse en marge de la cérémonie, Joseph Ged, PDG de Wataniya Telecom, filiale du groupe qatari Ooredoo, s'est montré confiant. «C'est un grand jour (...) Nous allons dépasser les objectifs dictés par le cahier des charges et nous allons surprendre le marché», a-t-il souligné. Même enthousiasme chez le patron de l'opérateur public Mobilis, Saâd Dama, qui a soutenu que la société prévoit également de surprendre concurrents et abonnés. La commercialisation des offres 3G est fixée officiellement au 1er décembre prochain.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

opérateurs

Amina Boumazza

Les opérateurs algériens sont-ils prêts

Les opérateurs algériens sont-ils prêts

salsabil chellali

Les opérateurs de téléphonie mobile se plaignent du brouillage

Les opérateurs de téléphonie mobile se plaignent du brouillage

Nabil

L'accès à internet, la qualité de service des opérateurs de téléphonie et l'identification des abonnés.

L'accès à internet, la qualité de service des opérateurs de téléphonie et l'identification des abonnés.

verdict

AFP

Génocide au Rwanda: verdict attendu au procès en appel de Simbikangwa

Génocide au Rwanda: verdict attendu au procès en appel de Simbikangwa

AFP

Egypte: Morsi écope de 20 ans de prison, premier verdict définitif

Egypte: Morsi écope de 20 ans de prison, premier verdict définitif

AFP

Le Gabon sous tension dans l'attente du verdict de la Cour

Le Gabon sous tension dans l'attente du verdict de la Cour