mis à jour le

Entre espoir et scepticisme

Cette année, les souscriptions se feront uniquement via internet, à travers le site web «inscription.aadl.dz», mais le doute persiste chez les demandeurs qui craignent l'inaccessibilité à cette adresse.   Le coup d'envoi des souscriptions pour la location-vente a été donné ce matin à 8h. L'Agence nationale de l'amélioration et du développement du logement (AADL) entame aujourd'hui l'opération d'inscription afin de bénéficier des nouveaux programmes de logement selon la formule location-vente, dont 150 000 unités seront lancées entre 2013 et 2014. Et contrairement aux programmes précédents, cette année, les souscriptions se feront uniquement via internet, à travers le site web «inscription.aadl.dz». Ce modus operandi a été privilégié par les responsables de l'AADL «afin d'éviter aux souscripteurs les désagréments liés aux déplacements au siège de l'Agence et les problèmes de files d'attente avec la présence d'un grand nombre de personnes sur place».  Ce qui fait toutefois émettre quelques doutes chez les citoyens quant aux réelles capacités techniques de l'Agence à gérer l'affluence que connaîtra inévitablement le site. «Cela nous évitera de faire la queue et de subir tout le désordre habituel. Mais je suis persuadé que le site en question sera longtemps inaccessible et que je serais dans l'obligation de passer des heures devant mon ordinateur», craint un père de famille, qui ajoute : «Et ce sans parler des appréhensions quant à d'éventuels bugs qui ferait qu'une inscription ne soit pas enregistrée ou autre.» Le directeur général de l'AADL avait, dans une déclaration à la presse, assuré qu'en dépit du «défi» que représente cette opération «inédite» qui demande «une grande préparation sur le plan technique et la formation de pas mal d'ingénieurs», cette méthode permettra de «faciliter la tâche aux souscripteurs et aux agents de l'AADL, et aussi d'assurer la transparence dans la gestion et le traitement des demandes des citoyens». Le site en question est une page d'accueil qui affichera l'ensemble des informations relatives à l'éligibilité et aux modalités d'accès à cette formule d'accès au logement. Une fois l'inscription en ligne établie, il sera possible de télécharger un accusé de réception ainsi que les conditions d'éligibilité, les pièces à fournir et le modèle de déclaration sur l'honneur. Chaque demande de souscription recevra un numéro d'enregistrement et un mot de passe spécifique qui s'afficheront sur le formulaire d'enregistrement et seront reportés sur l'accusé de réception, qui resteront comme liens pour la réponse à donner aux citoyens ou pour toute demande d'information complémentaire, explique ainsi le communiqué de l'AADL. Le citoyen ne sera, quant à lui, convoqué physiquement qu'une fois son dossier validé. Les célibataires pas exclus des inscriptions Les conditions d'éligibilité porteront sur, entre autres, le salaire qui est établi entre 25 000 DA et 6 fois le SNMG, soit 180 000 DA, ne pas avoir bénéficié d'une aide quelconque de l'Etat, ou encore sur la wilaya de résidence. Le statut marital ne devrait toutefois pas être pris en compte puisque le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville a assuré qu'aucune catégorie sociale ne sera exclue des logements AADL et que les célibataires répondant aux conditions d'éligibilité à cette formule peuvent s'inscrire pour les futurs programmes au même titre que les citoyens mariés. Reste toutefois à savoir si la priorité ne sera pas donnée, lors du traitement des validations, aux personnes mariées. Pour ce qui est du dossier à fournir, il a maintes fois été répété par la tutelle et l'Agence que l'ensemble des «informations fournies par les souscripteurs feront l'objet de vérifications systématiques et que toute fausse déclaration entraînera l'annulation systématique de la demande de souscription et exposera son auteur à des poursuites pénales». «Les vérifications de l'AADL porteront notamment sur le relevé des émoluments, le numéro de Sécurité sociale, le document prouvant la retraite, le certificat de résidence, l'attestation de revenu pour les non-salariés ainsi que sur le fichier du logement et de l'aide de l'Etat», précise-t-on.            

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

espoir

AFP

Dans le nord du Maroc, des migrants gardent espoir de gagner l'Europe

Dans le nord du Maroc, des migrants gardent espoir de gagner l'Europe

AFP

A Dakar, joie et espoir de Gambiens en exil président

A Dakar, joie et espoir de Gambiens en exil président

AFP

Gambie: aucun espoir d'une élection libre et honnête

Gambie: aucun espoir d'une élection libre et honnête

scepticisme

AFP

Au Zimbabwe, la nouvelle monnaie est accueillie avec scepticisme

Au Zimbabwe, la nouvelle monnaie est accueillie avec scepticisme

AFP

Doutes et scepticisme sur l'annonce d'une future force arabe

Doutes et scepticisme sur l'annonce d'une future force arabe

In nomine Patris

L'Afrique tuera-t-elle Dieu?

L'Afrique tuera-t-elle Dieu?