mis à jour le

Deux jeunes s'embrassant au Caire, photo publié par Ahmed Elgohary, via
Deux jeunes s'embrassant au Caire, photo publié par Ahmed Elgohary, via

Egypte: leur révolution, ils la font en s'embrassant dans la rue

L'affichage d'affection en public est condamné en Egypte. Deux jeunes ont bravé l'interdit.

S’embrasser dans la rue, halal ou haram? La question n'a rien d’une plaisanterie, au vu des passions que cela déchaîne en Egypte. Il y a peu de temps, un utilisateur de Facebook, Ahmed Elgohary, publie sur son compte une photo de deux jeunes Égyptiens s’embrassant dans les rues du Caire. Le coup est réussi: une explosion de commentaires aussi virulents qu’approbateurs.

Certains se disent choqués, au nom d’une orthodoxie religieuse, et exigent que le jeune homme supprime la photo. Levée de boucliers de ceux qui applaudissent ce coup de génie. Ils louent la beauté de la chose et son sens révolutionnaire, comme on peut le lire sur la plateforme de blogs GlobalVoices.

En effet, la loi égyptienne condamne l’affichage d’affection en public au même titre que la consommation d’alcool. Or, dans un contexte plus que tourmenté, de nombreux Égyptiens s’élèvent de plus en plus contre cette disposition, si l’on s’en tient aux commentaires qui ont suivi la publication de la photo des amoureux sur la page Facebook d’Ahmed Elgohary.

Au mois d’août alors que l’Egypte est au bord du chaos, une page Facebook est même créée pour promouvoir la révolution par l’amour. «The Egyptian Kissing Day» invite la population a faire triompher l’amour (et donc la paix), en s’insipirant de ces paroles de John  Lennon:

«Nous vivons dans un monde où nous devons nous cacher pour faire l’amour. Alors que la violence est pratiquée en plein jour.»

En gros, faisons l’amour et non la guerre.

Lu sur Global Voices

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

Facebook

AFP

Fact-checking: Facebook étend son programme

Fact-checking: Facebook étend son programme

AFP

Egypte: l'administrateur d'une page Facebook pro-Moubarak détenu

Egypte: l'administrateur d'une page Facebook pro-Moubarak détenu

AFP

Algérie: l'auteur d'un faux compte Facebook du Premier ministre arrêté

Algérie: l'auteur d'un faux compte Facebook du Premier ministre arrêté

amour

AFP

"Joseph" contre "Moïse" en RDC: le Katanga, mon amour

"Joseph" contre "Moïse" en RDC: le Katanga, mon amour

AFP

Amour et kalachnikovs au secours des gorilles des montagnes congolais

Amour et kalachnikovs au secours des gorilles des montagnes congolais

Chinafrique

Au Botswana, on déclare sa flamme en mandarin

Au Botswana, on déclare sa flamme en mandarin

violences

AFP

En Centrafrique, des dizaines de morts dans les violences du weekend

En Centrafrique, des dizaines de morts dans les violences du weekend

AFP

Violences jihadistes au Burkina: Barsalogho, épicentre d'une crise humanitaire grandissante

Violences jihadistes au Burkina: Barsalogho, épicentre d'une crise humanitaire grandissante

AFP

Violences jihadistes au Burkina: Barsalogho, épicentre d'une crise humanitaire grandissante

Violences jihadistes au Burkina: Barsalogho, épicentre d'une crise humanitaire grandissante