mis à jour le

Fès, le 19 août 2007. REUTERS/Rafael Marchante
Fès, le 19 août 2007. REUTERS/Rafael Marchante

Maroc: le destin infâme des mères célibataires

Les enfants nés hors mariage et non reconnus par le père biologique sont considérés comme des bébés de la honte.

Le Maroc ne reconnaît pas les mères célibataires. Pire encore, au regard de la loi, elles sont considérées comme des prostituées.

Le site canadien La presse revient sur la situation de trois femmes, Sabah, Hasna et Hassania, qui ont décidé de garder leurs enfants, malgré le statut infâme que leur réserve la société marocaine.

Elles seraient 27.000 dans ce cas. Sauf que la loi ne les reconnaît pas. La Moudawana, le code de la famille adopté en 2004, laisse ces milliers de femmes dans l'impasse juridique. Elles restent considérées par le code pénal (article 490) comme des prostituées, passibles d’une peine d’emprisonnement d’un mois à un an, ajoute le site La Presse.

Parfois, les familles exigent même qu'elles accouchent en ville et abandonnent leur bébé avant de revenir au foyer. 

 «Vingt-quatre bébés sont abandonnés chaque jour, et je ne vous parle pas des cadavres qu’on trouve chaque jour dans les poubelles. Il y a un problème de moralité dans notre pays. Au nom de la honte, de la "hchouma", on sacrifie nos enfants», lance  Aïcha Chenna, fondatrice de Solidarité féminine.

Quant aux pères biologiques, rien ne les contraint à reconnaître l’enfant, hormis le mariage. Très souvent, les mères célibataires ne peuvent pas compter sur leur aide. Pour les travailleurs sociaux, le soutien peut encore venir des familles quand celles-ci ne les a pas reniées. La réconciliation familiale demeure l’un des meilleurs moyens de soustraire la mère de la précarité. Or, dans bien des cas, les jeunes mères célibataires quittent le foyer familial avant même d’avoir avoué leur grossesse. La crainte de salir l’honneur de la famille les conduit à s’auto-exclure.

Lu sur La Presse

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan  Les dix pays les pires pour les enfants sont tous situés en Afrique 

Moudawana

Droits des femmes

Féministe et musulmane! Et alors?

Féministe et musulmane! Et alors?