mis à jour le

Mauritanie:

ALAKHBAR (Nouakchott)-Le chargé des Relations extérieures dans le Mouvement Arabe de l'Azawad (MAA), Mohamed Mouloud Ramadan, a précisé que son mouvement n'a mandaté personne pour parler en son nom à Bamako.

Il a ajouté que tout accord signé par un soi-disant représentant du MAA avec quelconque autre partie n'engagera que les signataires, mais pas le MAA.

Lors d'une conférence de presse jeudi à Bamako, Mohamed Ould El Oumrany a signé, au nom du Mouvement Arabe de l'Azawad (MAA) une déclaration conjointe avec Harouna Toureh de la Coordination des mouvements et forces patriotiques de résistance (CM-FPR). Les deux parties appelaient les mouvements armés du Nord du pays à renoncer à la violence, à l'intégrisme religieux et à la partition du Mali.

 

Mais le chargé des Relations extérieures du MAA a rappelé que « cette personne qui prétendait représenter le MAA à Bamako a qualifié le 24 février les membres du MAA de narcotrafiquants. Il avait déjà nié, le 22 février, l'existence du mouvement. Tout ce qu'elle veut alors c'est de faire croire que le MAA est favorable à Bamako. Il chercher aussi à tirer profit d'éventuelles négociations avec les mouvements du Nord».

 

 

« Par principe, a poursuivi Mohamed Mouloud Ramadan, nous acceptons tout accord qui vise à instaurer la paix dans la région, mais avec des conditions claires et fixées de façon réfléchie.

 

 

Nous tenons aux accords du 18 juin à Ouagadougou (Burkina Faso), mais précisions que nous resterons opposés au gouvernement malien tant qu'il ne répond pas à nos revendications qui datent depuis 1958 et tant qu'il continue ses exactions et arrestations arbitraires à l'encontre de notre peuple. Nous sommes politiquement disposés à dialoguer avec les autorités de Bamako à côté des autres mouvements de l'Azawad. En même temps, nous n'exclurons pas l'option armée si cela est nécessaire ».

 

Source: alakhbar.info/  15.09.2013  Heure: 15:19 GMT

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

Bamako

AFP

Procès des attentats de Bamako en 2015: une "vengeance" après Charlie Hebdo

Procès des attentats de Bamako en 2015: une "vengeance" après Charlie Hebdo

AFP

Procès des attentats de Bamako en 2015: une "vengeance" après Charlie Hebdo

Procès des attentats de Bamako en 2015: une "vengeance" après Charlie Hebdo

AFP

Bamako après le putsch ressemble comme deux gouttes d'eau

Bamako après le putsch ressemble comme deux gouttes d'eau

relations

AFP

La Somalie rompt ses relations diplomatiques avec le Kenya

La Somalie rompt ses relations diplomatiques avec le Kenya

AFP

Macron cultive les bonnes relations franco-ivoiriennes

Macron cultive les bonnes relations franco-ivoiriennes

AFP

Macron cultive les bonnes relations franco-ivoiriennes

Macron cultive les bonnes relations franco-ivoiriennes