mis à jour le

Escrime : APRèS BAMAKO, KOULIKORO ET KOUTIALA, LA LIGUE DE SEGOU PORTEE SUR LES FONTS BAPTISMAUX

Le nouveau président de la ligue de Ségou,
Moussa Ballo

La ligue d'escrime de la 4è Région est désormais opérationnelle. La cérémonie de mise en place du nouveau bureau s'est déroulée samedi dernier à l'Espace culturel de Radio Foko en présence d'une belle brochette de personnalités. Entre autres on peut citer le directeur de cabinet du Gouverneur de Ségou, Oumar Baba Sidibé, la maire de Pélengana, Mme Sidibé Mariam Bamba, le directeur régional de la Jeunesse et des Sports, Gon Coulibaly et le président de la Fédération malienne d'escrime (FME), Wahabou Zoromé. On notait également la présence du directeur de Radio Foko, Daouda Coulibaly, du représentant de Malitel, Aboubacar Keïta et du célèbre animateur de radio Saniya (une station FM locale), Karamako Moussa Balla Ballo affectueusement appelé KMBB par les Ségoviens. C'est notre confrère de radio Foko, Moussa Ballo qui a été élu président de la nouvelle ligue qui porte à quatre le nombre total de ligues affiliées à la Fédération malienne d'escrime (FME) après Bamako, Koulikoro et Koutiala. Le secrétariat général a été confié à Mohamed Cissé, tandis que la seule femme du bureau, Nana Traoré hérite du poste de secrétaire administrative. Dans son allocution de bienvenu, la maire de Pélengana, Mme Sidibé Mariam Bamba dira que le 14 septembre 2013 restera à jamais gravé dans les anales du sport de la 4è Région. «On ne voyait l'escrime qu'à la télé et Ségou attendait ce jour depuis longtemps, avouera Mme Sidibé Mariam Bamba. Je remercie la Fédération malienne d'escrime du lancement de cette discipline dans notre Région et témoigne ma reconnaissance à tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à l'aboutissement de ce projet. Je vous donne rendez-vous dans quelques années pour célébrer les premiers champions du Mali d'escrime issus de la Région de Ségou», conclura la maire de Pélengana, sous les ovations du public venu en grand nombre à l'Espace culturel de radio Foko qui affichait presque complet. A la suite de Mme Sidibé Mariam Bamba, le président de la Fédération malienne d'escrime, Wahabou Zoromé a salué la grande mobilisation des populations de la cité des Balanzans pour le lancement officiel de l'escrime en 4è Région, affirmant que la présence massive des Ségoviens et des autorités politiques et administratives «est un gage de réussite du projet». «La Fédération malienne d'escrime, ajoutera son président, est fière de l'intérêt suscité par ce lancement et invite les autorités politiques et administratives de Ségou à accompagner et aider le nouveau bureau pour la promotion de l'escrime en 4è Région». Visiblement ému, le président du nouveau bureau de la ligue, adressera ses premiers mots aux populations qu'il a chaleureusement remerciées pour la confiance portée sur lui pour présider aux destinés de l'escrime en 4è Région. Moussa Ballo a ensuite assuré les siens et les membres de la FME qu'il fera tout pour mériter cette confiance. «J'ai foi en l'avenir de l'escrime à Ségou et mon équipe aura besoin du soutien de tout le monde pour la réalisation de notre rêve commun qui est la promotion et le développement de cette discipline en 4è Région», dira le premier responsable de l'instance dirigeante de l'escrime régionale. Le directeur de cabinet du Gouverneur, Oumar Baba Sidibé abondera dans le même sens que la maire de Pélengana en insistant sur l'importance du lancement de l'escrime à Ségou d'une part et d'autre part, sur les attentes des populations vis-à-vis de l'équipe de Moussa Ballo. «Nous sommes très contents du lancement de l'escrime chez nous et adhérons entièrement au projet. D'avance, la ligue régionale peut compter sur l'accompagnement et le soutien total des plus hautes autorités de la Région», a ainsi promis Oumar Baba Sidibé. Après ces allocutions, le Directeur technique nationale (DTN) de la Fédération malienne d'escrime, Oumar Diarra se prêtera aux questions du public qui venait de découvrir la discipline à travers les combats d'exhibition livrés par les premiers escrimeurs de Ségou et trois combattants venus de Bamako. Les questions du public ont porté sur les règles de l'escrime, les tenues de combat et les trois armes utilisées par les escrimeurs à savoir le Sabre, le Fleuret et l'Epée. La cérémonie de lancement s'est achevée par la remise des premiers équipements (armes, tenues et casques) à l'équipe du président Moussa Ballo.

S. B. TOUNKARA

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

escrime

JO 2016

Changer de nationalité pour aller aux Jeux olympiques

Changer de nationalité pour aller aux Jeux olympiques

Isidore AKOUETE

Escrime : Le Guadeloupéen Enzo Lefort incarne l’avenir

Escrime : Le Guadeloupéen Enzo Lefort incarne l’avenir

Ségou

AFP

Mali: les rythmes du festival de Ségou défient le fracas des armes

Mali: les rythmes du festival de Ségou défient le fracas des armes

La Rédaction

Cour d’assises en transport

Cour d’assises en transport

Le Reporter

Crise au sein du CNJ-Mali :  Exigence de l’application stricte des recommandations du forum de Ségou !

Crise au sein du CNJ-Mali : Exigence de l’application stricte des recommandations du forum de Ségou !