mis à jour le

Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA

La Directrice pays de l'Onu femmes pour le Mali a été saluée pour son investissement exemplaire

C'est une infatigable combattante de la cause des femmes et une grande amie du Mali qui s'en va. La Directrice pays de l'Onu femmes, Mme Rachelle Djangone Mian, se trouve en effet en fin de mission dans notre pays. Le ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de l'Enfant a, à cet effet, organisé une cérémonie d'adieu pour remercier l'intéressée et pour témoigner du rôle prépondérant qu'elle a joué dans la lutte pour la promotion de la femme et l'équité genre. 

Arrivée dans notre pays en 2010, juste au moment, où celui-ci adoptait la politique nationale genre, Mme Rachelle Djangone Mian s'est beaucoup investie pour faire de ce document son cheval de bataille à tous les niveaux.  Ainsi, des projets sous son impulsion comme la budgétisation sensible au genre, l'émergence politique des femmes, entre autres, ont été mis en ½uvre. Selon le ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de l'Enfant, Mme Sangaré Oumou Ba, dès le début de sa mission dans notre pays, la Directrice pays de l'Onu femmes a réussi la prouesse de créer une réelle synergie entre tous les acteurs clés du domaine de la protection des droits de la femme. Son accompagnement a permis à notre pays d'être présent sur toutes les scènes de débats de droits de la femme tant au niveau sous-régional, régional qu'international.

En outre, grâce à son dynamisme et à son implication, notre pays à travers le département de la Promotion de la Femme, de la Famille et de l'Enfant et la société civile, a bénéficié de l'écoute attentive des Nations unies sur les violences faites aux femmes et aux filles lors de l'occupation récente du Nord de notre pays. A cela s'ajoute l'accompagnement des femmes lors du processus électoral. Ce qui a permis un relèvement du taux de participation des femmes aux deux scrutins de l'élection présidentielle de 2013. Le ministre a souhaité que les mécanismes de collaboration que la Directrice pays de l'Onu femmes a su établir entre les différentes institutions se poursuivent et se renforcent. D'anciennes ministres de la Promotion de la Femme, de la Famille et de l'Enfant ont tour à tour pris la parole pour remercier au nom de toutes les Maliennes Mme Rachelle Djangone Mian pour son combat en faveur de l'autonomisation de la femme et l'égalité des sexes dans notre pays.

Très émue, la Directrice pays de l'Onu femme a remercié les uns et les autres pour des témoignages et les marques de sympathies à son égard. Elle a souhaité que le ministre entré nouvellement en fonction puisse porter haut le flambeau de la politique nationale genre. Elle a exhorté Mme Sangaré Oumou Ba à créer une chaîne de solidarité afin de rehausser le taux de représentativité des femmes dans les instances de décisions. En vrai défenseur de la promotion de la femme, Mme Rachelle Djangone Mian a déploré le faible taux de représentativité des femmes dans l'actuel gouvernement  (4 sur 35).

C'est pourquoi elle a demandé aux femmes de rester mobilisées et unies pour les prochaines échéances électorales dans notre pays. Pour elle, les femmes doivent davantage s'engager et se rassembler pour mener le combat de leur représentativité à tous les niveaux.

M. A. Traoré

 

 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

femme

AFP

Fespaco: Naky Sy Savané, actrice mais surtout femme africaine

Fespaco: Naky Sy Savané, actrice mais surtout femme africaine

AFP

La femme africaine

La femme africaine

AFP

Afrique du Sud: Zuma pour l'élection d'une femme

Afrique du Sud: Zuma pour l'élection d'une femme