mis à jour le

Soirée culturelle taiwanaise : pari gagné pour la troupe artistique de l'Université de Taiwan

Fantastique. Ce qualificatif correspond très bien à la prestation de la troupe artistique de l'Université nationale des arts de Taipei (République de Chine Taiwan). Dans le cadre d'une tournée qui les a conduits dans les « pays amis » de la République de Chine Taiwan, des étudiants chinois se sont produits dans la soirée du samedi 14 septembre 2013 à Ouagadougou devant un parterre de personnalités et un public sorti nombreux à cet effet.

Rarement il y a eu autant de monde au Palais de la jeunesse et de la culture Jean Pierre Guingané. Mais pour la prestation de la troupe artistique de l'Université de Taipei, les Ouagalais n'ont pas marchandé leur déplacement dans ce temple de la culture qui, du reste, a refusé du monde. « Ceux qui n'ont pas pu entrer sont plus nombreux que ceux qui sont dedans », a fait remarquer un spectateur. Ils ne seront pas déçus. Pour retourner cette politesse, les artistes venus de Taiwan, en compagnie d'artistes burkinabè, ont assuré un spectacle des plus réussis au grand bonheur du public qui demandait que cela. Premier à ouvrir le bal, les Taiwanais ont servi de la musique folklorique dénommée « Beiguan » (musique). Une sonorité, dans laquelle, tambour et autres instruments se conjuguent judicieusement. Puis vient le Centre de développement chorégraphique (CDC) La termitière avec une danse contemporaine baptisée « Akili ». Ce spectacle, selon le présentateur de la soirée, Salif Sanfo, « revisite la mémoire collective des tragédies qui ont émaillé l'histoire des peuples du Burkina ». Revenant sur scène, les Taiwanais ont successivement présenté une pièce de théâtre de l'Opéra traditionnel chinois, la maîtrise des arts martiaux et la danse aborigène. Pour joindre de l'utile à l'agréable, ils ont également fait des projections sur les sites touristiques, panoramiques et sur la vie des populations taiwanaises. Un mélange qui a permis aux Burkinabè de plonger dans les profondeurs de la culture taiwanaise. La troupe Ganda de la province de la Gnagna, chef-lieu Bogandé, a réussi à arracher les applaudissements du public.

Pour le ministre de la Jeunesse et de l'emploi, Emile Dala, la soirée était un succès. « C'était fantastique. Nous venons d'assister à une très belle soirée culturelle qui nous a permis de faire une sorte d'immersion dans un pan de la culture de Taiwan », a-t-il indiqué avant d'ajouter « avoir été impressionné par les démonstrations des arts martiaux avec la souplesse des corps ».

Pour lutter contre la vie chère, le gouvernement a pris des mesures dont l'une est la création d'emplois en faveur des jeunes. Le ministre Dala, après avoir vu la prestation des étudiants taiwanais s'est dit inspiré pour le projet de création d'emplois. « Le présentateur a parlé d'industrie culturelle. C'est un aspect qu'on devrait explorer davantage. Comme il l'a souligné aussi, la culturelle est une affaire transversale. Elle devrait être prise en compte par tous les départements du gouvernement. La culture doit être considérée comme la base de tout développement. C'est un aspect qu'on ne regarde jamais suffisamment. Ce sont des aspects que nous prenons en compte. Et le lien avec la création d'emploi est tout de suite trouvé », a-t-il ajouté.

Initiée pour faire connaitre la culture taiwanaise et promouvoir un échange culturel, la tournée a conduit les étudiants dans plusieurs pays qui entretiennent des relations diplomatiques avec l'île. L'étape du Burkina aura rencontré un franc succès. « Le spectacle de ce soir était une réussite. La salle a refusé du monde. A Bobo-Dioulasso, la troupe a eu droit à beaucoup d'applaudissement de la part des Bobolais », s'est réjoui l'ambassadeur de Taiwan au Burkina. A chaque année, l'ambassade fait venir, avec l'accord du gouvernement taiwanais, une troupe afin de présenter aux Burkinabè la culture taiwanaise. Cette année, c'est au tour de l'Université nationale des Arts de Taipei de séjourner au Pays des Hommes intègres.

Fondée en 1982 sur une décision du gouvernement taiwanais, l'Université nationale des Arts de Taipei offre une formation complète dans le domaine des arts. Elle comprend six grands départements que sont celui : la musique, le théâtre, la danse, les beaux-arts, les dessins animés, le cinéma et les nouveaux médias. Pionnière dans la formation artistique à Taiwan, l'Université nationale des Arts de Taipei permet l'émergence de nouveaux talents et la préparation de la relève grâce à son Centre d'art et technologie. Pour la tournée du Burkina, ce sont de jeunes étudiants artistes maîtres de leurs arts respectifs qui se sont produits au grand bonheur des spectateurs.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

pari

AFP

Contre la crise, la Namibie fait le pari économique du tourisme

Contre la crise, la Namibie fait le pari économique du tourisme

AFP

Le marathon en moins de 2 heures, le pari fou du Kényan Kipchoge

Le marathon en moins de 2 heures, le pari fou du Kényan Kipchoge

AFP

En Égypte, le pari du ballet dans un bastion conservateur

En Égypte, le pari du ballet dans un bastion conservateur

Taïwan

AFP

La Gambie rompt ses relations diplomatiques avec Taïwan

La Gambie rompt ses relations diplomatiques avec Taïwan

Lefaso.net

Coopération : Une troupe artistique de Taiwan en tournée au Burkina

Coopération : Une troupe artistique de Taiwan en tournée au Burkina

Nabil

Organisation des élections au Burkina : L'ambassade de Taïwan dote la CENI en matériel informatique

Organisation des élections au Burkina : L'ambassade de Taïwan dote la CENI en matériel informatique