mis à jour le

Mise en place du Sénat : le président du Faso rencontre l'Eglise protestante

Le président du Faso, Blaise Compaoré, a reçu en audience, le samedi 14 septembre 2013 à Ouagadougou, l'Eglise protestante. La rencontre s'inscrit dans le cadre des concertations qu'il a entamé avec les communautés religieuses. A sa sortie d'audience le représentant de l'Eglise protestante, le pasteur Samuel Yaméogo, par ailleurs président de la Fédération des églises et missions évangéliques (FEME), a soutenu avoir échangé avec le chef de l'Etat, Blaise Compaoré, sur la situation nationale. En outre, il (...) - Politique

Sidwaya

Ses derniers articles: Mise en place du Sénat : le président du Faso rencontre l'Eglise protestante  Rwanda : au moins un mort dans une attaque  Egypte : le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre 

sénat

AFP

RDC: le sénat refuse de lever l'immunité parlementaire d'un ex-Premier ministre

RDC: le sénat refuse de lever l'immunité parlementaire d'un ex-Premier ministre

AFP

Le ministre malien des Affaires étrangères "a désavoué" les propos de son ambassadeur, selon la présidence du Sénat

Le ministre malien des Affaires étrangères "a désavoué" les propos de son ambassadeur, selon la présidence du Sénat

AFP

RDC: deux durs de l'ancien régime Kabila proposés

RDC: deux durs de l'ancien régime Kabila proposés

président

AFP

Le président Kagame défend le procès de l'hôtelier ayant inspiré le film "Hôtel Rwanda"

Le président Kagame défend le procès de l'hôtelier ayant inspiré le film "Hôtel Rwanda"

AFP

Guinée: des putschistes affirment avoir capturé le président Condé, confusion

Guinée: des putschistes affirment avoir capturé le président Condé, confusion

AFP

Nigeria: le président Buhari appelle

Nigeria: le président Buhari appelle

Faso

AFP

Le Burkina Faso en deuil après un nouveau massacre

Le Burkina Faso en deuil après un nouveau massacre

AFP

160 morts

160 morts

AFP

Les supplétifs civils, nouvelles cibles des jihadistes au Burkina Faso

Les supplétifs civils, nouvelles cibles des jihadistes au Burkina Faso