mis à jour le

GO- Mrs Khoudia, c’est com’ ça !

Celle-là, elle parle pas beaucoup. Depuis toujours et surtout depuis qu'elle est au gouvernement. Pas plus de deux fois, en tout cas, depuis deux ans que les Sénégalais la connaissent mieux. Une première fois, c'était il y a deux hivernages, quand il fallait abattre le baobab Wade et qu'elle était partie à Saint-Louis chercher du renfort auprès des s½urs et cousines. Une deuxième fois, c'est quand elle est partie rendre visite aux sinistrés d'effondrement, en promettant l'enfer aux entrepreneurs véreux. Sinon, c'est Khoudia la taciturne, avare en mots et en apparition publique.

Mais c'est normal. Elle appartient à la LD. Un parti pas très bavard où tout le monde est camarade et obéit au chef, sans essayer de le vilipender, une fois dehors.

Mais revenons à notre sujet. Consciente qu'il faut parler quand on est dans un gouvernement, sous peine de se voir souffler sa place ou courir la médisance, Khoudia a donc cru bon de parler un peu de ce qui se fait dans son département. Son seul tort semble de donner sa confiance trop hâtivement, comme si elle ne connaissait pas assez les Sénégalais. Ainsi, quand elle a demandé des données à la direction de la promotion de l'habitat social, à la Sn Hlm et à la Sicap, et que ces dernières lui ont répondu qu'elles faisaient environ 3 000 logements par an, y a-t-elle cru, mais moi, j'ai envie de rigoler.
Où sont construits ces logements et qui les habite, quand on sait que depuis des années, hormis les plans Jaxaay, rien n'est sorti de terre ? Que signifieraient même 3000 logements tous les deux ans, si on sait que les coopératives tournent autour de 700, toutes les saisons et que la demande gravite autour de 125 000 ?

A sa place, je demanderais qu'on me montre déjà ces réalisations, avant de m'engager à résorber le déficit au bout de dix ans. C'est plus prudent.

Cébé