mis à jour le

Stations-service: Réunion entre M. Boulif et la Fédération nationale

Le ministre des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Najib Boulif, a tenu, vendredi soir à Rabat, une réunion avec les représentants de la Fédération nationale des gérants et propriétaires des stations-service, pour discuter de l’application de la décision d’indexation des carburants.

La réunion s’inscrit dans le cadre d’une série de rencontres tenues par le gouvernement avec tous les professionnels du secteur des produits pétroliers liquides, pour leur expliquer le système de l’indexation, ainsi que le contexte et les buts de la décision du chef du gouvernement en la matière, a précisé M. Boulif dans une déclaration à la presse à l’issue de cette rencontre.

La décision vise notamment à préserver le pouvoir d’achat du consommateur, surtout quand les cours sont très élevés sur le marché international, a indiqué M. Boulif, rapportant que les représentants de la Fédération ont été “très compréhensifs” et exprimé leur soutien à ladite décision.

Ils ont, toutefois, formulé des observations “légitimes” sur la mise en oeuvre de l’indexation, a-t-il ajouté, notant un quasi-consensus pour travailler de concert afin de réussir l’application de cette décision.

Pour sa part, le président de la Fédération nationale des gérants et propriétaires des stations-service, Abdallah Sala, a exprimé la compréhension et le soutien de la fédération à la décision d’indexation, qui s’inscrit dans le cadre de l’intérêt général.

Il a salué, dans ce cadre, les mesures d’accompagnement devant être adoptées par le gouvernement en vue d’atténuer l’impact de ce système sur les principaux utilisateurs de ces produits, qu’ils soient des citoyens ou des groupes professionnels.

M. Sala a, en outre, appelé à résoudre les problèmes opposant certains propriétaires et gérants des stations-service aux compagnies pétrolières, dont certains font l’objets de plaintes devant la justice.

L’application du système d’indexation partielle, lors de la première phase, ne concernera que trois produits pétroliers liquides à savoir le supercarburant, le gasoil et le fuel industriel, avait déclaré, mercredi à Casablanca, M. Boulif lors d’une conférence de presse.

Les produits subventionnés notamment le gaz butane, le gasoil consommé par la pêche côtière et les fuels destinés à la production de l’électricité ne seront pas soumis à l’indexation, avait-il expliqué, ajoutant que les variations des prix appliqués ne portent que sur une fraction réduite de la variation totale et que pour chaque produit, l’Etat a identifié un seuil précis au-dessus ou en dessous duquel l’opération d’indexation est activée.

Selon le ministre, ce système s’inscrit dans le cadre du processus de réforme progressive de la Caisse de compensation qui se fixe pour objectifs l’amélioration de la gouvernance et la maîtrise de la charge de compensation.

L’indexation permettra de faire face aux effets négatifs de la volatilité des prix des produits pétroliers et sa mise en ½uvre se fera à travers le pilotage de deux actions principales adoptant chacune une périodicité propre, selon M. Boulif.

LNT

Crédits MAP

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

Réunion

AFP

Climat: l'élimination progressive des gaz HFC au menu d'une réunion

Climat: l'élimination progressive des gaz HFC au menu d'une réunion

AFP

Libye: réunion la semaine prochaine

Libye: réunion la semaine prochaine

AFP

Un "anneau de feu" dans le ciel de l'Afrique et de la Réunion jeudi

Un "anneau de feu" dans le ciel de l'Afrique et de la Réunion jeudi