mis à jour le

Mali: sortie du second bataillon malien formé par l’Union européenne

La cérémonie de fin de formation du bataillon malien « Elou », le deuxième groupement tactique interarmes formé par l’Union européenne, s’est déroulée au centre d’instruction « Boubacar Sada Sy » de Koulikoro ce samedi 14 septembre, a-t-on appris d’une source militaire.

 

 

Cette cérémonie, présidée le général Ibrahim Dahirou Dembélé, chef d’état-major général des armées du Mali et le général Bruno Guibert, commandant la Mission européenne d’entraînement au Mali ( EUTM Mali) a enregistré la présence du tout nouveau ministre malien de la Défense et des Anciens combattants, Soumeylou Boubèye Maïga.

 

 

Le bataillon Elou (« les éléphants » en langue tamashek) a effectué une formation d’une durée de 10 semaines dans le cadre de la Mission européenne d’entraînement au Mali, qui s’est achevée lors d’un exercice de synthèse conduit du 10 au 12 septembre aux environs de la localité de Banamba, région de Koulikoro.

 

 

« La fin de la formation du GTIA « Elou » correspond à l’ engagement à mi-parcours de l’EUTM-Mali qui a reçu initialement la mission d’assurer l’entrainement de quatre GTIA au profit des forces armées maliennes. Il ne fait l’ombre d’aucun doute que le constat du bas niveau de préparation opérationnelle de l’armée malienne bien perçu par la Mission d’évaluation de l’Union européenne en novembre 2012, était une réalité qui explique à bien des égards la crise sécuritaire que notre pays connaît depuis janvier 2012 », a déclaré le chef d’état-major général des armées du Mali, le Général Ibrahima Dahirou Dembélé.

 

 

Il a ensuite exprimant sa reconnaissance et ses encouragements au personnel d’encadrement de l’EUTM-Mali qui selon lui a transmis avec professionnalisme et abnégation les connaissances techniques et tactiques nécessaires à la manoeuvre d’ un groupement interarmes durant les 10 semaines de formations.

 

 

L’EUTM a mis, au terme de cette formation, un nombre important de moyens roulants pour l’équipement du GTIA « Elou » afin de renforcer ses capacités opérationnelles. L’union européenne a aussi réalisé de nombreux travaux d’infrastructure à Koulikoro pour améliorer les conditions d’entrainement des militaires maliens.

 

 

Le général Bruno Guibert, commandant la Mission européenne d’ entraînement au Mali (EUTM Mali), a inviter les membres du GTIA « Elou » a faire preuve de rigueurs et de professionnalisme dans leurs futures missions sur le terrain.

 

 

Ce second GTIA formé par l’Union européenne est composée d’ environs 700 hommes et sera déployé dans la région de Tombouctou. Le précédent bataillon dénommé « Waraba » (Lion en Bambara) est déjà opérationnel à Tessalit et à Aguelhok à côté des forces tchadiennes. Ce GTIA a participé activement à la sécurisation des deux tours de l’élection présidentielle et poursuit la sécurisation du secteur de Tessalit et Aguelhok afin de créer les conditions de retour effectif de l’administration publique malienne.

 

 

Source: Agence de presse Xinhua

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé