mis à jour le

El Watan

Les habitants de la petite ville de Bassano del Grappa et ceux de la province de Vicence, en général, n'avaient sans doute jamais entendu parler d'El Watan, jusqu'à ce que le journal télévisé régional de la Vénétie et le quotidien local Il Giornale di Vicenza ne le citent dans leur chronique. Rome. De notre correspondante Faisant suite à l'information publiée par notre quotidien, en août dernier, rendant hommage à la police de cette localité pour avoir supprimé une écriture islamophobe qui avait été inscrite sur l'enceinte de la gare ferroviaire, les médias locaux ont relevé notre «bravo». El Watan avait exprimé la satisfaction de la communauté musulmane habitant la ville de Bassano del Grappa (province de Vicence), au nord-est de l'Italie, après qu'un graffiti offensant l'Islam ait été rapidement couvert d'une couche de peinture. Geste louable, d'autant plus que cela s'est passé le jour de l'Aïd El Fitr. En fait, c'est notre correspondante à Rome, de passage à Bassano del Grappa, qui avait signalé ce tag islamophobe aux forces de l'ordre. Le commissaire de la police de la ville, interviewé par l'antenne vénitienne de la télévision publique Rai, s'est dit «touché par l'hommage du journal algérien», ajoutant, en substance, que c'était «le devoir des forces de l'ordre de veiller au respect des diverses cultures et confessions pour une cohabitation pacifique». Comme quoi, civisme et respect mutuel peuvent engendrer une chaîne de compréhension et d'intelligente cohabitation, même dans le fief du parti xénophobe de la Ligue du Nord.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

médias

AFP

Togo: deux médias audiovisuels interdits d'émettre

Togo: deux médias audiovisuels interdits d'émettre

AFP

L'Egypte met en place un conseil pour surveiller les médias

L'Egypte met en place un conseil pour surveiller les médias

AFP

Bénin: RSF dénonce la suspension de quatre médias en 48 heures

Bénin: RSF dénonce la suspension de quatre médias en 48 heures