mis à jour le

Lotfi Ben Jeddou essaye de sauver sa peau

Réagissant aux affirmations révélés jeudi par  Nizar Snoussi  ,membre du comité de défense du martyr Mohamed Brahmi, appuyées par les déclarations de Taïb Laâguili , membre de l'initiative nationale pour révéler la vérité sur les tueurs de l’opposant Chokri Belaïd et l’élu Brahmi,selon lesquelles le ministère tunisien de l'Intérieur était bien au courant à travers un service d’espionnage étranger du projet d'assassinat de Mohamed Brahmi dix jours avant le crime ,Lotfi Ben Jeddou ,ministre de l’intérieur a confirmé ce vendredi, dans une déclaration rapportée par Mosaïque Fm ,qu'une information allant dans ce sens était parvenue au ministère vers le 14 juillet dernier.

Le « MINISTRE »  a expliqué que les services compétents de « son » département devaient vérifier la véracité de l'info provenant de services de sécurité étrangers avant de la transmettre, au cas où elle s'avérait crédible, à la direction générale de la sûreté nationale qui, à son tour, informerait le ministre en personne pour prendre les décisions qui s'imposent.
Ben Jeddou a ajouté que ce genre d’informations parviennent souvent aux services du ministère de l'Intérieur et que ladite source étrangère  citée par le comité de défense , avait fourni, auparavant , des informations qui s'étaient avérées infondées ,selon lui .

Ben Jeddou a annoncé  qu'une enquête a été ouverte pour déterminer les responsabilités de tout un chacun et s'il y a eu des négligences, soulignant que si c'est le cas, le ministère engagera des poursuites y compris à l'encontre du ministre.

Lotfi Ben Jeddou ,ancien juge faut-il le rappeler,essaye de se déculpabiliser d’un crime crapuleux commis en plein jour dans la capitale à quelques Km de son bureau.

Ne sont-ils pas ,lui et le chef du gouvernement Ali Laârayedh les premiers responsables de protéger la vie des citoyens ,que dire d’un élu à la Constituante ? Est-il miné de l’intérieur de « son » appareil ? Serait-il un pauvre  ministre TARTOUR au service de forces terroristes occultes qui infestent son département depuis l’arrivée des islamistes au pouvoir et le passage d’Ali Laârayeh à la tête de ce ministère ?

Le ministère publie un communiqué

Le ministère de l'Intérieur a également publié un communiqué officiel dans ce vendredi, dans lequel il a rappelé que les règles propres au travail des forces de l'ordre impliquent discrétion et discipline et qu'une grande quantité d'informations est reçue par l'institution sécuritaire de la part de ses sources propres ou dans le cadre de coopération internationale avec des pays voisins. Ces informations doivent être vérifiées et évaluées avant que des mesures logistiques ne soient prises et que les parties politiques concernées soient informées de l'évolution des investigations. Tout en appelant à ce que l'institution sécuritaire soit gardée à l'abri des tiraillements politiques, elle rappelle son rôle dans l'avortement de nombreux attentats terroristes et tentatives d'assassinats politiques et précise qu'il n'est nullement dans son intérêt qu'un acte criminel soit commis.

Dans ce communiqué, le ministère de l'Intérieur se dit prêt, sans aucune réserve, à mettre à disposition de la Justice tous les documents requis, sur la base de la conviction en l’indépendance et l’intégrité des autorités judiciaires. Réitérant l'engagement du ministère à protéger le pays et ses citoyens, Ben Jeddou a affirmé que l'Inspection se chargera d’enquêter sur cette question et d’évaluer toute éventuelle défaillance ou une erreur de jugement commise au sein du ministère.

Un proverbe arabe dit « Robba 3odhrin a9ba7ou min dhanb » et un proverbe tunisien dit « ba3d ma tkhadh chré mouk7la »

Ben Jeddou dit ne pas savoir ( en d’autres termes : je ne suis pas responsable ) mais confirme l’information

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

peau

AFP

Joueur africain 2015: Aubameyang en route pour la finale, dans la peau du favori

Joueur africain 2015: Aubameyang en route pour la finale, dans la peau du favori

AFP

Swaziland: l'industrie textile se rétrécit comme peau de chagrin

Swaziland: l'industrie textile se rétrécit comme peau de chagrin

AFP

Yasmina Khadra: quand un écrivain se glisse dans la peau de Kadhafi

Yasmina Khadra: quand un écrivain se glisse dans la peau de Kadhafi