mis à jour le

Abdou Mbow répond

Face à la presse, les proches collaborateurs du Coordinateur national des jeunes de l'Alliance pour la République (Apr), par le biais de Mamadou Lamine Sène, porte-parole du jour, en réponse aux propos tenus par le premier adjoint au maire lors d'une visite de terrain dans un quartier de la commune, diront, au nom de leur mentor : «on nous qualifie de politiciens du dimanche. La politique n'est pas un métier pour nous. Cependant, notre proximité avec la population ne fait l'objet d'aucun doute. Au demeurant, c'est l'auteur de ces propos, Yankhoba Diattara, qui fuit les populations, pendant les périodes utiles, pour les courtiser en périodes électorales. Il veut esquiver le vrai débat qui tourne autour de la gestion déshonorable du foncier, l'insalubrité, l'obscurité, le recrutement clanique et abusif. Sans compter la gestion par procuration de deux mandats et la prise en otage de tout un peuple par un leader guidé par une carrière crypto-personnelle». Le point focal de l'honorable député Abdou Mbow ne manquera pas de demander au groupe parlementaire Benno Bokk Yaakar de prendre les disposions légales afin de faire remplacer les députés appartenant au parti Rewmi et ses élus sur la liste de la coalition majoritaire à l'Assemblée nationale.

Alé LO

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

députés

AFP

Côte d'Ivoire: les électeurs aux urnes pour choisir les députés

Côte d'Ivoire: les électeurs aux urnes pour choisir les députés

AFP

Burundi: les députés votent en faveur d'un retrait de la CPI

Burundi: les députés votent en faveur d'un retrait de la CPI

AFP

Les Marocains aux urnes pour choisir leurs députés

Les Marocains aux urnes pour choisir leurs députés