mis à jour le

Un nez artificiel pour flairer les septicémies

Les bactéries puent et c'est parfois bien utile. Car des chercheurs ont mis au point un "nez" artificiel capable de diagnostiquer à l'odeur les germes responsables d'infections sanguines beaucoup plus rapidement que les tests classiques, ce qui pourrait sauver de nombreuses vies.

Medi1 Radio

Ses derniers articles: Algérie: l'ex-chef de la diplomatie  Situation au Mali: le président mauritanien s'entretient avec le Haut représentant de l'UA pour le Mali et le Sahel  Message du président tunisien