mis à jour le

GO- Quand deux dames se suivent…

Normalement, la seconde se met au «garde à vous». Mais lors de la passation de service au Ministère de la Famille, c'est le contraire qu'on a vu. Avec une ministre sortante furieuse qui a tout cassé sur son passage, et une autre qui, avant de prendre la place, a fait assainir par son marabout personnel et portable. Le tout dans une ambiance de carnaval caractérisée par la présence de bruyants griots de naissance, d'adoption, ou d'occasion.

Ces pratiques d'un autre âge ont donc été enregistrées lors de la passation de service entre la boudeuse Mariama Sarr, assez réputée pour ses états d'âme, et sa s½ur Anta, qui doit faire plus confiance au chapelet des marabouts et aux gris-gris, qu'à un dieu incertain dans sa tête. Un triste spectacle que nous avions connu naguère avec les libéraux, grâce à une certaine Woré Sarr, connue pour ses excentricités en tout, mais qu'on croyait maintenant révolu, avec l'avènement d'une Pm émancipée, peu adepte du folklore religieux.

Alors, question : déconner en public est-ce une spécialité politique des Sarr, puisque tout le monde se nomme tel, dans cette affaire ? En tout cas, il appartient aux nouveaux promus de savoir raison garder, et de se ressaisir. Si réellement, on a l'intention de servir le pays, la nomination à un poste de ministre doit se passer dans la plus grande solennité. Car loin d'une sinécure, ca doit être un sacerdoce.

Cébé