mis à jour le

Rapport 2012 du REN-LAC : Encore la douane

Le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC) a rendu public, ce jeudi 12 septembre 2013, son rapport de l'année 2012. La douane, le Ministère de l'Economie et des finances (MEF) et les membres du gouvernement ont été épinglés dans ledit rapport.

Pour le trio gagnant de la corruption au Burkina, il fallait choisir la Douane, la Police municipale et la Justice. Au titre des entités administratives, ce sont le Ministère de l'Economie et des finances (MEF), celui de la Justice et de la promotion des droits humains (MJPDH) et le Ministère des enseignements secondaire et supérieur (MESS) qui tiennent la palme. Le classement des catégories d'agents dans la hiérarchie administrative place les membres du gouvernement en tête, suivis des élus et les cadres occupent la dernière marche du podium.

Afin de parvenir à ces résultats, les limiers du REN-LAC ont enquêté auprès de 2000 Burkinabè. Pour Claude Wetta, patron du REN-LAC, 9 personnes sur 10 soutiennent que les pratiques de corruption sont fréquentes voire très fréquentes au Burkina Faso. 80% de ces enquêtés ont affirmé que la corruption est fréquente dans 11 des 14 villes du pays. Deux cent quarante des 2000 enquêtés ont reconnu avoir déjà donné une rétribution afin de bénéficier dans une administration publique d'un service non soumis à paiement.

Causes et solutions

Le rapport s'est aussi intéressé aux causes de la corruption au Burkina. La petite corruption active et passive des agents publics s'explique au contexte national, notamment aux bas salaires (surtout), à la vie chère, à la pauvreté généralisée et à l'impunité des auteurs de corruption. Tandis que pour la corruption des maires, des directeurs généraux, des membres de l'exécutif et du législatif, les enquêtés estiment qu'elle est due à la cupidité, au manque d'intégrité ou de conscience professionnelle, à la passion démesurée du gain facile et l'impunité.

Pour y remédier, les enquêtés ont formulé des propositions. Selon 95% de ces personnes, l'Etat devra prendre des sanctions exemplaires et dissuasives à l'encontre des auteurs d'actes de corruption, l'amélioration des conditions de vie et de travail des populations et le renforcement de l'information des citoyens sur la corruption et ses conséquences économiques et sociales.

Outre le classement, le REN-LAC décerne le Prix anti-corruption et celui de la bande dessinée Kouka qui se tire maintenant à 2000 exemplaires au lieu de 1000 comme de par le passé. Pour le concours de la bande dessinée Kouka, 964 jeunes issus de 118 écoles, collèges et lycées ont participé au numéro de 2012.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

rapport

AFP

Soudan du Sud: rapport accablant sur les Casques bleus, leur commandant limogé

Soudan du Sud: rapport accablant sur les Casques bleus, leur commandant limogé

AFP

AfSud: Zuma demande

AfSud: Zuma demande

AFP

Afrique du Sud: la publication du rapport visant Zuma reportée

Afrique du Sud: la publication du rapport visant Zuma reportée

2012

AFP

Egypte: le nouveau Parlement se réunit, une première depuis 2012

Egypte: le nouveau Parlement se réunit, une première depuis 2012

AFP

Dopage et corruption: Diack évoque un soutien russe

Dopage et corruption: Diack évoque un soutien russe

AFP

Mali: les principaux troubles depuis janvier 2012

Mali: les principaux troubles depuis janvier 2012

douane

group promo consulting

Amadou Ba DGID et Makhtar Cissé Douane respectivement ministres des finances et du budget

Amadou Ba DGID et Makhtar Cissé Douane respectivement ministres des finances et du budget

[email protected] (Author Name)

La douane tunisienne réactive le service

La douane tunisienne réactive le service

Actualités

La Douane réactive le service de la ‘’Taxation des véhicules ‘’

La Douane réactive le service de la ‘’Taxation des véhicules ‘’