mis à jour le

Produits de grande consommation : De nouveaux prix dans deux semaines

A l'occasion du premier point de presse du gouvernement post vacances tenu ce 12 septembre 2013 dans le studio de la télévision nationale, le ministre en charge du commerce et celui de l'action sociale sont revenus sur les mesures prises en réponse à la vie chère. Il en résulte que les produits de grande consommation connaîtront une réduction de prix-consommateur d'ici à la fin du mois en cours.

Le ministère en charge du commerce travaille depuis 2011, avec un certain nombre d'acteurs, notamment ceux réuni au sein du cadre de concertation tripartite. Ce cadre est en effet constitué de représentants de la société civile, d'opérateurs économiques, et du gouvernement. Mais les discussions en son sein n'ont jusque-là pas connu un dénouement sensible.

En dépit de cette réalité, ce « cadre sera convoqué immédiatement pour finaliser ces discussions pour que d'ici à la fin du mois de septembre » des réductions sensibles soient annoncées sur un certain nombre de produits de grande consommation, a annoncé le ministre en charge du commerce, Arthur Kafando. Ces réductions, précise le ministre Kafando, doivent tenir compte des « préoccupations des acteurs » dudit cadre tripartite.

En attendant l'issue des discussions au sein du cadre tripartite, ce sont 140 boutiques témoins qui seront ouvertes et alimentées en céréales à prix réduit.

Un dispositif de contrôle sera mis sur pied

A Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso, les contrôles seront effectués par des agents du ministère de la sécurité, de la santé (laboratoire national de santé publique), et ceux du ministère du commerce.

Des contrôles seront effectués également dans les villes frontalières qui sont de grandes agglomérations de commerce. Et des équipes mobiles de contrôle vont sillonner toutes les autres régions.

Il y aura des contrôles sur des types spécifiques de produits comme les fournitures scolaires, particulièrement en cette période de rentrée scolaire et académique.

Les directions régionales du ministère du commerce et de l'industrie - deux pour l'instant - seront impliquées dans ces contrôles. De même que la presse sera particulièrement sollicitée pour l'information juste aux consommateurs, mais aussi pour la dénonciation de « ce qui serait irrégulièrement fait ».

Les populations sont également invitées à dénoncer et les commerçants qui ne respecteraient pas les prix réduits fixés, et les reventes frauduleuses aux opérateurs économiques. Un numéro vert sera créé à cet effet. Et l'identité des opérateurs économiques irrespectueux desdits prix sera publiée par voie de presse, en sus des sanctions pénales. Mais le dispositif fiscal restera en l'état, le temps pour le gouvernement d'y réfléchir, a laissé entendre le ministre Arthur Kafando.

Le circuit de distribution du gaz butane fera aussi l'objet de contrôle spécifique. Dans la même dynamique, le gouvernement travaillera, à en croire le ministre du commerce, à « contrer la vente d'hydrocarbures illicites ».

Des mesures en faveur de groupes sociaux vulnérables

Il s'agit de mesures se rapportant à l'appui humanitaire, notamment la distribution de vivres, la prise en charge multiforme. Les bénéficiaires de ces mesures sont les personnes nécessiteuses, les personnes âgées à raison de 25 par province, les personnes handicapées, les enfants et jeunes en situation de rue, les orphelins et enfants vulnérables.

Pour ce faire, le département en charge de l'action sociale dispose de 6 048 000 000 FCFA. Ce qui représente, à en croire le ministre Alain Zoubga, 64% du budget dudit département. Et dans un souci de gestion transparente, mais surtout utile de ces fonds, le point de toutes les opérations sera fait au Premier ministre toutes les deux semaines, foi du ministre Zoubga.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

consommation

Mode de vie

Les centre commerciaux: un lieu où les jeunes algériens «flirtent» et enlèvent le voile

Les centre commerciaux: un lieu où les jeunes algériens «flirtent» et enlèvent le voile

AFP

L'Afrique, 2ème marché de consommation d'ici 2017

L'Afrique, 2ème marché de consommation d'ici 2017

Inflation

Pourquoi tout coûte toujours plus cher pendant le Ramadan?

Pourquoi tout coûte toujours plus cher pendant le Ramadan?

prix

AFP

Le prix Nobel Wole Soyinka répond aux attaques sur les réseaux sociaux

Le prix Nobel Wole Soyinka répond aux attaques sur les réseaux sociaux

AFP

Soudan: une manifestation contre la hausse des prix dispersée

Soudan: une manifestation contre la hausse des prix dispersée

AFP

Rwanda: un programme de médicaments à «prix abordables»

Rwanda: un programme de médicaments à «prix abordables»