mis à jour le

Zimbabwe : Mugabe veut que son pays fasse des "progès"

Après la nomination de son gouvernement, le Président zimbabwéen Robert Mugabe s'est déclaré déterminer à « faire de son mieux » pour progresser son pays victime d'une crise économique et financière depuis les années 2000. Le taux de chômage dans le pays est supérieur à 80%. « Le Zimbabwe doit faire des progrès », a-t-il déclaré à la presse locale. « Voici maintenant l'équipe qui doit conduire le gouvernement à l'action, en suivant les politiques annoncées par le parti qui a gagné les élections (...) Nous allons essayer de faire de notre mieux », justifie Mugabe.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Zimbabwe

AFP

Emmerson Mnangagwa, le "Crocodile" enfin

Emmerson Mnangagwa, le "Crocodile" enfin

AFP

Le vice-président Mnangagwa, limogé par Mugabe, de retour au Zimbabwe

Le vice-président Mnangagwa, limogé par Mugabe, de retour au Zimbabwe

AFP

Le Zimbabwe interdit les importations de fruits et légumes faute de devises

Le Zimbabwe interdit les importations de fruits et légumes faute de devises

Mugabe

AFP

Zimbabwe: relaxe d'un pasteur poursuivi pour avoir tenté de renverser Mugabe

Zimbabwe: relaxe d'un pasteur poursuivi pour avoir tenté de renverser Mugabe

AFP

Au Zimbabwe, dans les coulisses de la démission apaisée de Mugabe

Au Zimbabwe, dans les coulisses de la démission apaisée de Mugabe

AFP

Zimbabwe: le nouveau président dissout le gouvernement Mugabe

Zimbabwe: le nouveau président dissout le gouvernement Mugabe

pays

AFP

Kenya: Uhuru Kenyatta investi président d'un pays divisé

Kenya: Uhuru Kenyatta investi président d'un pays divisé

AFP

Le village natal de Mugabe en deuil de l'enfant du pays

Le village natal de Mugabe en deuil de l'enfant du pays

AFP

Kiir accuse le Soudan d'être une "source d'armes" utilisées dans son pays

Kiir accuse le Soudan d'être une "source d'armes" utilisées dans son pays