mis à jour le

Maroc : Le Tarnais aussitôt libéré aussitôt arrêté

 

 

Accusé d'agression sexuelle par sa jeune compagne, le jeune tarnais qui avait été incarcéré au mois de juin au Maroc, s'est vu libéré sous caution le 28 août dernier.

Mais à sa sortie de prison et au grand étonnement de ses avocats, il a été arrêté puis emprisonné à nouveau à la prison de Rabat, la nouvelle faisant pour lui l'illusion d'un trait d'esprit de très mauvais goût.

Mes Franck et Martin, ses avocats, très agacés par cette nouvelle arrestation, affirment que personne ne répond à leurs nombreuses et continuelles demandes d'explications et de justifications de cette décision judiciaire très soudaine.

En effet, les deux avocats précisent avoir avancé les 5000 dirhams de caution afin d'assurer la rapide libération de leur client, en vain.

Le jeune homme s'était installé au Maroc depuis dix-huit mois pour développer une entreprise informatique. Il y avait rencontré la jeune femme, devenue sa compagne, qui l'accuse aujourd'hui de viol et de défloration.

Entre le silence de la diplomatie française et l'absence de toute nouvelle de Cédric, les avocats du jeune homme restent plus que perplexes, et le mystère de cette affaire demeure, pour l'instant, entier.

Asmaa El Arabi 

 

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

Maroc

AFP

Le Maroc remet

Le Maroc remet

AFP

Ordinateurs en cabine: levée de l'interdit américain pour le Maroc et l'Egypte

Ordinateurs en cabine: levée de l'interdit américain pour le Maroc et l'Egypte

AFP

Le roi du Maroc veut "une vision africaine commune" sur la migration

Le roi du Maroc veut "une vision africaine commune" sur la migration