mis à jour le

Zimbabwe : Le nouveau gouvernement sollicite le soutien des pays amies pour lutter contre les sanctions occidentales

HARARE (Xinhua) - Le nouveau gouvernement zimbabwéen, dirigé par le président Robert Mugabe, veut lutter les sanctions occidentales de dix ans avec de riches ressources naturelles du pays et les investissements provenant des pays amis. Après avoir investi le cabinet réduit de 26 membres, M. Mugabe a déclaré jeudi que les sanctions ne vont pas "détruire le Zimbabwe", malgré le fait qu'elles ont affecté négativement l'économie du pays.

Afriquinfos

Ses derniers articles: Madagascar/Présidentielle : Alliance du parti vert de Rabeharisoa avec Robinson  Madagascar : Le candidat Hery Rajaonarimampianina chez Rajoelina  Afrique du Sud: 2e corps découvert après l'effondrement d'un centre commercia 

Zimbabwe

AFP

Le chef de l'opposition du Zimbabwe est sorti de l'hôpital

Le chef de l'opposition du Zimbabwe est sorti de l'hôpital

AFP

Le Zimbabwe de nouveau autosuffisant sur le plan alimentaire, selon Mugabe

Le Zimbabwe de nouveau autosuffisant sur le plan alimentaire, selon Mugabe

AFP

Grace Mugabe, soupçonnée d'agression en Afrique du Sud, est rentrée au Zimbabwe

Grace Mugabe, soupçonnée d'agression en Afrique du Sud, est rentrée au Zimbabwe

gouvernement

AFP

Kenya: l'opposition manifeste, malgré l'interdiction du gouvernement

Kenya: l'opposition manifeste, malgré l'interdiction du gouvernement

AFP

Togo: l'opposition maintient sa marche, malgré l'interdiction du gouvernement

Togo: l'opposition maintient sa marche, malgré l'interdiction du gouvernement

AFP

Togo: l'opposition annonce une marche, le gouvernement l'interdit

Togo: l'opposition annonce une marche, le gouvernement l'interdit

soutien

AFP

Attentat de Mogadiscio: Paris, Londres et l'UA assurent la Somalie de leur soutien

Attentat de Mogadiscio: Paris, Londres et l'UA assurent la Somalie de leur soutien

AFP

A Abidjan, Le Drian rappelle le soutien de la France

A Abidjan, Le Drian rappelle le soutien de la France

AFP

La Mauritanie appelle

La Mauritanie appelle