mis à jour le

Nigeria: l'armée annonce avoir tué dix rebelles islamistes

L'armée nigériane a annoncé mercredi avoir tué la veille une dizaine d'insurgés islamistes de la secte Boko Haram après avoir détruit deux camps rebelles par une frappe aérienne.

Les "terroristes de Boko Haram étaient en fuite" après la destruction de deux de leurs camps dans la région de Konduga (Etat de Borno) lorsqu'ils ont été accrochés par les militaires, a indiqué l'armée dans un communiqué.

"Dix terroristes ont perdu la vie et des armes et munitions dont quatre (fusils d'assaut) AK-47" aux mains des rebelles ont été récupérés, selon le communiqué signé par le lieutenant-colonel Sagir Mussa.

"Dix motos appartenant à des membres de la secte ont été détruites lors du raid aérien et de l'affrontement sur le terrain", a ajouté l'officier.

L'Etat de Borno est un fief de Boko Haram, qui réclame la création d'un Etat islamique dans le nord du Nigeria. Depuis la mi-mai, l'armée mène une vaste offensive dans cette région placée sous état d'urgence, pour tenter de mettre fin à cette insurrection, active depuis quatre ans.

Les violences de Boko Haram et leur répression souvent brutale ont fait plus de 3.600 morts depuis 2009 selon l'ONG Human Rights Watch

rebelles

AFP

RDC: affrontements entre armée et rebelles ougandais

RDC: affrontements entre armée et rebelles ougandais

AFP

RDC: découverte de 26 corps, victimes des rebelles ougandais

RDC: découverte de 26 corps, victimes des rebelles ougandais

AFP

Côte d'Ivoire: mouvements d'humeur d'anciens rebelles dans deux villes

Côte d'Ivoire: mouvements d'humeur d'anciens rebelles dans deux villes

islamistes

AFP

Egypte: au moins 35 policiers et soldats tués dans des combats avec des islamistes

Egypte: au moins 35 policiers et soldats tués dans des combats avec des islamistes

AFP

Egypte: 10 islamistes présumés tués dans un raid policier

Egypte: 10 islamistes présumés tués dans un raid policier

AFP

Algérie: les islamistes dénoncent une fraude massive aux législatives

Algérie: les islamistes dénoncent une fraude massive aux législatives