mis à jour le

Bataille mystique autour des postes de Dg vacants : Un haut cadre gravement atteint

Décidément, tous les moyens sont bons, sous nos cieux, pour se faire une place au soleil. Enclenchée dès la mise en place du nouveau gouvernement, la bataille mystique pour occuper les moelleux fauteuils de Directeur général des Impôts et Domaines, de la Douane, de la Société nationale de recouvrement (Snr) et de l'Agence chargée de la promotion de l'investissement et des grands travaux (Apix), toujours vacants fait rage.

Occuper les postes encore vacants de la Direction générale des Impôts et domaines, de la Douane, de la Société nationale de recouvrement (Snr) et de l'Agence chargée de la Promotion de l'investissement et des grands travaux (Apix), fait l'objet d'une bataille mystique sans précédent. Le travail des marabouts et autres charlatans, payés à coups de millions, a atteint un inspecteur. Avec la rentrée des classes des ministres, prévue ce jour, et qui inaugure le premier conseil des ministres du nouveau gouvernement, les décrets officialisant les remplaçants les Dg sortants sont vivement attendus. Nous écrivions que le Palais était assailli par de puissants lobbyings, aussitôt après que la presse avait annoncé l'entrée dans le gouvernement de certains directeurs généraux. Aujourd'hui, les choses semblent prendre une tournure très sérieuse. Selon certaines indiscrétions, des inspecteurs et autres cadres de ces sociétés dont le profil correspondrait aux postes seraient ciblés par des personnes malintentionnées. D'ailleurs, l'un d'eux, gravement atteint sur le plan mystique, est toujours alité. A en croire d'autres sources au parfum de cette méchanceté inouïe, marabouts et autres charlatans d'ici et d'ailleurs, dont les grains de chapelets et nuits blanches de prières sont rétribués à coups de millions, sont entrés dans cette chorégraphie mystique, digne d'un noir vaudeville. Aujourd'hui, le chef de l'Etat à qui il revient de nommer les remplaçants à ces postes au juteux prestige pécuniaire, doit sévir au plus pressé, pour conjurer l'irréparable. En effet, pour se mettre parapet de ces strapontins, certains sont prêts à tout. Ce, d'autant qu'avec la rentrée des classes des ministres prévue aujourd'hui et coïncidant avec le premier conseil des ministres du nouveau gouvernement, les décrets nommant les nouveaux directeurs à ces postes, sanctionneront les travaux.

Sekou Dianko DIATTA

bataille

AFP

Les sables égyptiens d'El Alamein encore minés 75 ans après la bataille

Les sables égyptiens d'El Alamein encore minés 75 ans après la bataille

AFP

Kenya: le parti du président remporte aussi la bataille des gouverneurs

Kenya: le parti du président remporte aussi la bataille des gouverneurs

AFP

Présidentielle au Rwanda: l'opposition dans une bataille jouée d'avance

Présidentielle au Rwanda: l'opposition dans une bataille jouée d'avance